Vivre en Russie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-23%
Le deal à ne pas rater :
Télétravail : Logitech Business Webcam en promo
84 € 109 €
Voir le deal

La fièvre antiaméricaine monte en Russie - Pierre Avril

Aller en bas

La fièvre antiaméricaine monte en Russie - Pierre Avril Empty La fièvre antiaméricaine monte en Russie - Pierre Avril

Message  Vivre Enrussie le Lun 15 Avr 2013 - 10:58

http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/14/01003-20130414ARTFIG00144-la-fievre-antiamericaine-monte-en-russie.php

La mise à l'index de fonctionnaires des deux pays s'inscrit dans un climat de guerre froide entretenu par le Kremlin et ses relais.

Le 4 avril, audience mouvementée à la Chambre publique russe. Invité à parler de l'état des relations russo-américaines, l'ambassadeur des États-Unis, Michael McFaul, est interpellé par un membre de l'institution. Veronika Krasheninnikova, directrice de l'Institut d'études de politique étrangère, recense la biographie d'anciens responsables de l'Usaid, l'organisation américaine qui a fermé ses portes sur ordre du Kremlin: «Ces individus ont autrefois travaillé pour la CIA. Qu'avez-vous à répondre?», s'étrangle-t-elle. «Je rencontre quotidiennement des gens qui ont travaillé pour le KGB, mais je ne m'intéresse pas à leur CV», réplique le diplomate.
Arrivé dans la capitale russe début 2012, McFaul a observé aux premières loges la montée du sentiment antiaméricain dans le pays. Une humeur corrélée à la campagne pour les présidentielles de mars 2012 et au retour au Kremlin de Vladimir Poutine. Si en novembre 2011, selon le Centre Levada, seulement 23 % des Russes affichaient un sentiment «négatif» à l'égard de l'Amérique, ce chiffre a grimpé en 39 % en mars 2013. La proportion de sympathisants a parallèlement baissé en dix-huit mois de 66 % à 48 %. Il y a un an, les États-Unis figuraient au deuxième rang des «principaux ennemis de la Russie», derrière la Géorgie ex-soviétique.
Après la publication par Washington de la «liste Magnitski» sanctionnant dix-huit fonctionnaires russes impliqués dans des violations des droits de l'homme, la tension est montée d'un cran. Comme aux plus beaux jours de la guerre froide, le gouvernement russe a déclaré persona non grata dix-huit responsables américains, notamment soupçonnés de complicité de torture à Guantanamo. «La publication de la liste américaine n'est pas une fin en soi. L'Administration Obama peut à tout moment y ajouter des nouveaux noms», a mis en garde le journaliste de la télévision russe NTV, évoquant un «moyen de pression permanent sur la Russie». Le porte-parole du Kremlin a qualifié l'initiative américaine de«coup porté aux relations bilatérales» et d'«ingérence» dans les affaires intérieures russes.
Les trois principales chaînes d'information publiques sont les premiers vecteurs d'une propagande antiaméricaine inspirée par le Kremlin, mais mise en musique à la Douma et chez divers fonctionnaires et politologues avec un zèle redoublé. Elles ont fait grand bruit des récentes déclarations de la députée pro-Kremlin Irina Iarovaïa, accusant le Congrès américain de négliger la «protection d'enfants sans défense qui subissent des violences horribles et sont tués par leurs parents adoptifs» américains.
Les trois principales chaînes d'information publiques sont les premiers vecteurs d'une propagande antiaméricaine inspirée par le Kremlin
Contrôlée par le géant Gazprom, NTV s'efforce, sur commande, de débusquer la main de Washington derrière les «tentatives de l'opposition russe visant à renverser le pouvoir». Soupçonnées par Washington d'être manipulées par le FSB, des équipes de NTV se sont spécialisées dans la traque de McFaul, réussissant une fois à pousser le diplomate à la faute: «Pays de sauvages», s'est-il emporté devant une caméra. Il a dû ensuite publiquement s'excuser. Les chaînes d'État restent l'unique source d'information pour 70 % des Russes, alors que seulement 15 % de la population ont déjà voyagé à l'étranger.
Grâce à Internet, leur influence tend cependant à s'émousser. «Le niveau permanent de propagande antiaméricaine qui fut atteint à l'époque soviétique n'est aujourd'hui plus reproductible et cette propagande ne fonctionne plus que par à-coups auprès de l'opinion», explique Denis Volkov, sociologue au Centre Levada.
Il en souligne aussi les effets pervers. «La loi Magnistki (américaine) est saluée par une partie de la population qui perçoit comme corrompus les fonctionnaires russes sanctionnés par le Congrès», note l'expert. Le vote de la loi Iakovlev interdisant l'adoption d'enfants russes par des couples américains avait d'ailleurs donné lieu à une manifestation réunissant plus de 20 000 opposants.

L'on peut attendre longtemps que Pierre Avril nous informe sur l'origine des financements de certaines ONG et la teneur des discussions entre Mc Faul et les représentants de l'opposition russe (selon Washington)...

---------------
La Russie, «un pays de sauvages» selon l'ambassadeur américain à Moscou
https://vivreenrussie.1fr1.net/t4915-la-russie-un-pays-de-sauvages-selon-l-ambassadeur-americain-a-moscou

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Revenir en haut Aller en bas

La fièvre antiaméricaine monte en Russie - Pierre Avril Empty Re: La fièvre antiaméricaine monte en Russie - Pierre Avril

Message  Vivre Enrussie le Ven 19 Avr 2013 - 7:39


http://fr.rian.ru/world/20130418/198114059.html
Lors du match Russie-Etats-Unis jeudi au mondial junior de hockey sur glace à Sotchi, le président russe Vladimir Poutine a qualifié de crime "répugnant" l'attentat de Boston et a proposé d'observer une minute de silence pour rendre hommage aux victimes.
"Le tournoi est commencé par les équipes de la Russie et des Etats-Unis (…), pays ébranlé ces derniers jours par d'effroyables tragédies ayant emporté des vies humaines", a déclaré le chef de l'Etat, inaugurant la compétition.
Et de rappeler que l'attentat de Boston et l'explosion dans une usine du Texas avaient fait de nombreuses victimes.
"L'attentat de Boston a été perpétré lors de compétitions internationales, ce qui rend ce crime particulièrement répugnant. Au nom du peuple de la Russie, j'exprime condoléance et compassion au peuple des Etats-Unis, à tous les blessés et aux familles des victimes. Je vous demande de rendre hommage aux victimes par une minute de silence", a dit M.Poutine.
Tout le monde s'est levé.

Journal de 21h sur la première:
http://www.1tv.ru/news/world/231178


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser