Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Message  Vivre Enrussie le Ven 10 Avr 2015 - 23:13

Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

La Russie n'a jamais réalisé de préparatifs indiquant qu'elle s'apprêtait à envahir militairement l'Ukraine, contrairement aux assertions américaines à ce sujet, a déclaré le général Christophe Gomart, directeur du renseignement militaire français.
Intervenant devant la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale (chambre basse du parlement français), le général Gomart a constaté que le renseignement américain avait fourni des données erronées selon lesquelles "les Russes allaient envahir l'Ukraine".

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150410/1015600534.html#ixzz3Ww3LiEaS

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Message  Vivre Enrussie le Lun 13 Avr 2015 - 8:54

En passant ... Le renseignement français et l’Ukraine
http://www.dedefensa.org/article-en_passant_le_renseignement_fran_ais_et_l_ukraine_11_04_2015.html

M. Frédéric Lefebvre : «Quelles sont nos relations avec la base de l’OTAN de Norfolk ?

Général Christophe Gomart : «Nous avons d’excellentes relations avec le commandant suprême allié Transformation (SACT) et les notes de renseignement de la DRM alimentent d’ailleurs la réflexion de l’OTAN. En septembre prochain, le général Denis Mercier va succéder au général Jean-Paul Paloméros à ce poste.

»La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte – d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les “commanders” de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse – nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison car, si des soldats russes ont effectivement été vus en Ukraine, il s’agissait plus d’une manœuvre destinée à faire pression sur le président ukrainien Porochenko que d’une tentative d’invasion.

M. Philippe Nauche, rapporteur pour avis : «Je vous remercie de nous avoir fait part de vos convictions au sujet du projet de loi relatif au renseignement et de votre service...»

• Seconde intervention (en gras, ce qui concerne l’Ukraine)...

Mme Édith Gueugneau : «La DRM fait partie intégrante du système de renseignement français coordonné par le Conseil national du renseignement (CNR), dont la mise en place en 2008 a permis un meilleur partage des savoir-faire et des informations dans le respect des périmètres de responsabilité de chacun. Quel bilan tirez-vous de la création du CNR ?... [...]

Général Christophe Gomart : «La coopération avec les pays d’Europe occidentale est bonne. La DRM participe à deux forums, dont l’un réunissant régulièrement les pays de l’OTAN autour de divers sujets. Je me souviens que lors de l’un de ces forums, on a cherché à nous forcer la main au sujet de l’Ukraine. Cela montre bien l’importance de disposer de renseignements concrets et factuels : de ce point de vue, la France dispose des moyens lui permettant d’apprécier les situations et de faire valoir son point de vue.»

• Signalons une autre citation de l’Ukraine assez ambiguë, – donc, une sorte de lapsus révélateur du général Gomart, soit pour citer l’Ukraine dans le Levant, soit pour signaler qu’il y a des combattants de Daech en Ukraine ? «La situation actuelle [en Libye] inspire une grande inquiétude à mes homologues égyptien et tunisien : Daech commence en effet à s’implanter en Libye, combattant les affiliés à Al-Qaïda après avoir rétabli la division traditionnelle de la Libye en trois wilayas – la Cyrénaïque, la Tripolitaine et le Fezzan – et il serait de l’intérêt des Libyens de s’entendre contre ce troisième acteur. Il est en effet à craindre de voir des combattants de Daech venus du Levant – Irak et Ukraine – affluer en Libye afin de prendre possession de certains territoires.»

Et ceci, finalement, pourquoi ne serait-ce pas le plus intéressant : le désintérêt total, par inattention pure ou par inattention prudentissime (on a la narrative qu’on doit), que ces remarques amènent chez les parlementaires français, à qui le chef de la DMR chuchote discrètement que l’affaire ukrainienne est une charmante bouillie pour les chats arrangée par “nos amis (et alliés) américains” ... Comme dit l’autre : “Propagande ? Sans doute non, hélas ... Vision hallucinée, plutôt”. Mais hallucination tranquille alors, au contraire de celle des Russkofs-obsédés puisque si en retard sur nous, une de ces hallucinations pépères, type déterminisme-narrativiste pour retraités, qui n’empêche pas de partir en week-end, et à la fin de la semaine en plus (les deux coïncident, car le bloc BAO, la contre-civilisation américaniste-occidentaliste tient à sa cohérence et à sa cohésion). Bref, conseil au directeur de la DMR d’un de nos autres lecteurs du même Forum que perceval78 : « Il serait bon de ne pas aggraver cette vision hallucinée chez les dirigeants russes» en leur faisant croire qu’ils n’ont pas envahi l’Ukraine ; on ne sait jamais, avec leurs cosaques hallucinés qui galopent, ils pourraient retraiter à l’envers et se retrouver jusqu’à nos si paisibles contrées en confondant, hallucination ultime, Brest avec Brest-Litovsk.


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Message  Vivre Enrussie le Mer 15 Avr 2015 - 7:53

La Russie en Ukraine. Mythes et réalités
Selon ses propres dires, « la vraie difficulté de l'OTAN, c'est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte (…). L'OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l'Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse — nous avions en effet constaté que les Russes n'avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d'hôpitaux de campagne, permettant d'envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n'avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison car, si des soldats russes ont effectivement été vus en Ukraine, il s'agissait plus d'une manoeuvre destinée à faire pression sur le président ukrainien Porochenko que d'une tentative d'invasion » (…).
On s'en doutait, aucun grand journal français n'a repris cette déclaration qui s'inscrit d'ailleurs dans la continuité des constats antérieurement formulés par Philip Breedlove fin novembre 14 et par Victor Moujenko, chef d'Etat-major général ukrainien, en janvier. L'un avait admis qu'il n'y avait pas d'armée régulière russe dans le Donbass, l'autre l'avait clairement certifié. Encore un mensonge par omission? Du reste, rien de surprenant quand on voit le traitement d'abord profondément partial, ensuite sciemment falsificateur du dossier MH-17, de Volnovakha et des passeports de militaires russes soi-disant en exercice en Ukraine. Toutes les preuves confirmant la non-implication de la partie russes avaient été passées sous silence, les dossiers clos ou en tout cas gelés. CQFD: Minsk-2 était plutôt perçu par l'acteur américain comme un temps de répit qui lui permet — on le voit aujourd'hui — d'entraîner les FAU, Pravy Sector et bataillons répressifs y compris. Le couple franco-allemand avait lui aussi besoin d'un répit pour revoir ses relations avec la Russie et d'essayer d'influencer ceux qui sont aux commandes. En aucun cas il n'était question de ramener Porochenko à la raison en le faisant « lâcher » le Donbass. Dans le cas inverse, il aurait été judicieux d'enquêter sur les dossiers mentionnés et de faire pression sur Kiev en le confrontant à ses balivernes. Bien au contraire, on s'aperçoit que les tirs d'artillerie ont repris de plus belle et que l'Allemagne rejoue la partition qui lui est chère: Frank-Walter Steinmeir a déjà signalé que la Russie n'avait pas sa place au sein du G-8 tant qu'elle ne « changerait pas d'attitude ». Comme quoi, la langue de bois genre conseil disciplinaire qui est celle des technocrates occidentaux fait bon ménage avec le mensonge. Quelle tristesse.
...

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20150414/1015650653.html#ixzz3XLYO93xI


Dernière édition par Vivre Enrussie le Mer 15 Avr 2015 - 7:55, édité 1 fois

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Message  Vivre Enrussie le Mer 15 Avr 2015 - 7:53

La Russie n’a pas envahi l’Ukraine, selon les renseignements français
La DRM est chargée du recueil de l’information, de son analyse et de la diffusion du renseignement vers les armées, les forces en opérations et les organismes centraux de la défense.
http://www.lecourrierderussie.com/2015/04/russie-envahi-ukraine-renseignements-francais/

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum