Humeur de crise (Syrie & USA) - Dedefensa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Humeur de crise (Syrie & USA) - Dedefensa

Message  Vivre Enrussie le Jeu 6 Oct 2016 - 10:00

Humeur de crise-24 (Syrie & USA)
http://www.dedefensa.org/article/humeur-de-crise-24-syrie-usa

5 octobre 2016 (*) – Il y a des pressions grandissantes et des avertissements anxieux au niveau de la communication, pour nous faire raisonnablement penser qu’existe très sérieusement la possibilité d’un affrontement, sinon d’une guerre du plus haut niveau entre les deux grands adversaires, essentiellement par le biais d’une attaque US contre Damas. Je sais que, dans ces périodes, le sentiment de l’urgence de la situation conduit à des réactions affectives qui ne sont pas du tout, dans ce cas, de l’affectivisme mais une simple réaction humaine, – et le commentateur est dépendant de ces mêmes humeurs, humain, trop humain... Il reste qu’il y a le vrai, ce qu’on nomme la vérité-de situation.

Il y a de très nombreuses indications de cette extrême tension, pour mon compte selon les sources que je juge normalement de bonne tenue (pour le reste, selon le mode hystérique qui ne cesse d’être incroyable de la presse-Système) ; que ce soit l’avertissement du groupe VIPS, qui est un groupe pour lequel il faut avoir une très-haute considération, que ce soit l’article de ZeroHedge.com sur le compte-rendu du Washington Post salivant à l’idée d’un briefing de l’administration Obama (ce jour même, 5 octobre) à propos d’une attaque US contre Damas, que ce soit le compte-rendu de TheDuran sur un exercice de préparation de 40 millions de Russes à une attaque nucléaire, cela avec tant d’autres nouvelles et analyses allant toutes dans le même sens.

Nous sommes à un de ces moments où le commentateur ne peut plus rien avancer d’assuré, s’il est honnête avec lui-même. Décidément, je ne cache en rien ma complète incertitude, alternant entre la considération qu’il s’agit d’un affrontement de pure communication, avec quelques risque certes mais aucune intention de passer à l’acte des autorités, ou de ce qu’il en reste du côté US (là est le problème, au reste, celui de l’autorité qui est si insaisissable et si mal identifiable) ; et d'autre part la certitude soudain angoissée de l’irréversibilité de la marche de l’évènement vers le pire, et l’on imagine ce que ce “pire” peut signifier d’absolument terrible...

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum