Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Message  Vivre Enrussie le Sam 2 Aoû 2014 - 12:28

http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/01/01003-20140801ARTFIG00346-dans-l-est-de-l-ukraine-une-sinistre-guerre-des-morts.php

«Regardez ce que nous faisons de vos fils et de vos maris», introduit une voix moqueuse, hors cadre. La vidéo, postée vendredi matin sur YouTube, montre sept cadavres de soldats ukrainiens calcinés et horriblement mutilés, gisant au pied d'un blindé détruit. «Des fenouils tout cuits», lance une autre voix goguenarde. La caméra s'attarde longuement sur les corps, en gros plan, passant de l'un à l'autre. «Et ça, c'est quoi? Une tête?», s'interroge un séparatiste. «Non, c'est juste un morceau de bidoche», répond un autre. La voix, qui semble appartenir à un homme d'une vingtaine d'années, lâche un commentaire: «Voilà, les gars, ce qui reste des soldats ukrainiens… qui ne comprenaient pas ce qu'ils faisaient ici.» D'autres voix lancent des insultes aux cadavres, parmi lesquelles un étrange «bâtards israéliens!» plutôt incongru.
Le conflit dans la région du Donbass entre les forces armées ukrainiennes et les séparatistes soutenus par la Russie a dépassé les 1200 morts. Les scènes d'horreur ne sont plus une nouveauté. C'est le rapport aux morts qui a changé de manière perceptible ces derniers jours, alors que les rebelles prorusses cèdent du terrain. Un niveau de sauvagerie supplémentaire a été franchi avec l'apparition récente sur la Toile de vidéos de ce genre ou de photographies de séparatistes posant à côté de cadavres ukrainiens, faisant le signe de la victoire. Accompagnés de commentaires humiliants ou franchement ignobles. La presse ukrainienne relève le cas de parents de soldats tombés au combat recevant par la poste des lettres vengeresses postées par des rebelles en possession de documents personnels des défunts.
Guerre asymétrique

Cette guerre fratricide est asymétrique. Côté ukrainien, la télévision tend à gommer les horreurs de la guerre, mettant l'accent sur l'allégresse - largement exagérée - que rencontrent les soldats ukrainiens dans les villes «libérées», c'est-à-dire reprises aux «terroristes russes». De l'autre côté, la télévision russe tend à exagérer les horreurs de la guerre, placées exclusivement sur le dos de la «junte fasciste de Kiev».
Le bilan, lui aussi, est asymétrique. Côté militaire, l'Ukraine a perdu 363 soldats, selon Yarema Doukh, porte-parole du Conseil national de défense et de sécurité. C'est sans compter les 23 morts de jeudi dans la ville de Chakhtiorsk (région de Donetsk), dont font partie les sept soldats figurant dans la vidéo.
Les séparatistes, eux, placent une chape de plomb sur leurs pertes. L'agence russe RIA Novosti les chiffre à 1200 morts. «C'est une information top secrète», tranche Denis Temnikov, «commissaire politique» de «l'Armée russe orthodoxe», l'une des principales formations militaires séparatistes. Il se ravise et affirme: «Nous n'avons aucun mort, seulement des blessés.» La vérification du bilan est compliquée par les services de sécurité de la «République populaire de Donetsk», qui a pris l'habitude d'interpeller les journalistes s'adressant à la morgue de Donetsk. Interrogé sur l'attitude de ses troupes face aux cadavres d'ennemis, Denis Temnikov explique au Figaro qu'il n'y a «aucun accord avec les Ukrainiens sur ce point. Nous tentons de leur transmettre les corps de leurs soldats, mais ils n'en veulent pas, car ils ont des pertes énormes. Le bilan qu'ils affichent est dix fois inférieur à la réalité. Ce qu'ils font du corps de nos soldats, je l'ignore, mais j'imagine qu'ils en détruisent la trace», accuse le commissaire politique, oubliant son affirmation selon laquelle l'Armée orthodoxe russe n'a perdu aucun soldat.
Situation d'urgence

Une source militaire ukrainienne affirme au contraire que des échanges de corps se déroulent régulièrement pendant des périodes de cessez-le-feu. «Sinon, les corps trouvés dans les villes libérées sont confiés aux morgues, si elles fonctionnent. Ou ils sont enterrés dans des fosses communes. Très souvent, il n'est pas possible de les identifier.» L'armée ukrainienne place également sous le sceau du secret le nombre de morts comptabilisés chez l'adversaire. Réagissant aux vidéos macabres de soldats ukrainiens apparues vendredi, Yarema Doukh note que «nos ennemis ont atteint un niveau d'abaissement moral tel qu'il justifie pleinement notre combat».
L'avancée régulière des troupes ukrainiennes place les séparatistes dans une situation d'urgence. Depuis jeudi, Donetsk est isolée des voies de ravitaillement venant de Russie. Dans ce contexte militaire très défavorable, les rebelles prorusses tentent d'exercer une pression psychologique à la fois sur la population locale, mais également en terrorisant la population ukrainienne. Il s'agit de gêner par une campagne médiatique la troisième campagne de mobilisation générale décidée la semaine dernière par le président ukrainien Petro Porochenko.
L'armée russe piégée par Instagram

Le site d'information américain BuzzFeed a relevé des photographies mises en ligne par des soldats russes en Ukraine. Sur lnstagram, les photographies peuvent être géolocalisées et démentir les affirmations du Kremlin. Alexandre Sotkine, 24 ans, a ainsi posté sur Instagram une série de photos géolocalisées dans le village de Volochino, dans le sud de la Russie, où son unité militaire semble être stationnée, avant d'en poster deux autres, le 5 et 6 juillet, géolocalisées à 10 kilomètres de là en Ukraine. Dans une légende de ses photos, le soldat Sotkine raconte avoir passé la journée «assis, à travailler sur le Buk, à écouter de la musique». Ce qui laisse penser que les militaires russes étaient postés autour de missiles sol-air Buk quelques jours avant que l'avion malaisien soit abattu


Il y avait Pierre Avril au Figaro maintenant il y Emmanuel Grynszpan comme quoi l'on peut toujours trouver pire...

Commentaires
Gaulliste de toujours
Vous rapportez avec complaisance les sarcasmes de résistants russes devant les victimes militaires ukrainiennes. mais vous ne faites aucune recherches et ne dites rien de ce qui se passe contre les civils dans les villes récemment libérées du Donbass comme Lougansk. Des cas d'arrestations arbitraires, de regroupements de civils dans des "camps de filtration" sont rapportés et documentés. Des cas de viols massifs également lors de perquisitions. Et là rien, pas une enquête ?

GreenHornet
Que c'est triste de lire tant de parti pris, en France en 2014 dans un journal repute...
Pourquoi ne pas dire la verite? Qui parlait de doryphores durant le massacre d'Odessa? Et Bogdan le journaliste ukrainien qui recommande l'extermination pure et simple d'1,5 million d'habitants du Donbass sur une chaine de Kiev financee en partie par les ambassades US et des Pays Bas?
Honnetement messieurs de la presse, croyez vous un moment etre la seule source d'information ici? Plus vous insistez, moins vous etes credibles.
Alors, arretez et dites la verite.

DARIUS47
En tout cas, pour ce qui est des civils tués, il n'y pas photo, ils sont majoritairement du côté russe !
Puisque ce sont les ukrainiens qui envahissent les régions russes incorporés dans l'Ukraine par les bolchéviques !

DARIUS47
Notre presse n'est plus libre depuis longtemps, et cela se voit.

petiay
Une fois encore les photos avec "Sotkine" sont fausses cela a déjà été prouvé, surtout qu'on peut soi-même remplir la géolocalisation de son choix tu parles d'une source sûre^^.
De plus "jouer sur le book" est une désignation russe pour les notebook mais évidemment puisque vous ne vous donnez pas la peine de vérifier vos informations.. honte à vous !
Le 01/08/2014 à 21:02
réponse à ce commentaire
Chris2majeur
La guerre est aussi et surtout asymétrique dans les médias occidentaux.
Alors les raccourcis de langage de la jeunesse russe (tout à fait exact pour le ´book´), ça tient de l'exégèse pour nos pigistes de service.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Message  Vivre Enrussie le Sam 2 Aoû 2014 - 17:52

vartchoun
Alors toujours muselés les journalistes de Figaro? Faites un effort!
Le 02/08/2014 à 12:31

vartchoun
Quand les journalistes français(ceux du figaro inclus) vont-ils se décider à nous donner des informations? Ont-ils des ordres de nos chers élus? Ou alors nos journalistes sont-ils à la plage en train de d'écouter les radios et regarder les tv ukrainiennes et ensuite ils écriventvaillamment leurs articles?
Le 02/08/2014 à 12:09

celina julier
pourquoi ceux qui ont prix le pouvoir en Ukraine après des mois d'occupation de la place maidan, on ne les appelle pas les rebelles, et ceux qui veulent garder l'ancien régime des rebelles! ces articles sont de la propagande anti russe; l'Europe aurait du reflechir avant de supporter le coup d'etat ukrainien
Le 02/08/2014 à 11:38

R.D.V.
- La guerre des chiffres ?
- les séparatistes pro-Russes sont en train de perdent des hommes avec 2500 morts environ (voir plus) et Kiev vers 1000 morts environ (voir plus) !
Le 02/08/2014 à 11:24

cnc
Contrairement à ce qu'affirme l'article, les chiffres sont régulièrement donnés par les séparatistes.
Dernière déclaration en date :
«Nous n'avons que des chiffres approximatifs, mais au moins 2.000 personnes de notre côté ont été tués pendant le conflit, 60 pour cent d'entre eux étaient des civils, les autres - des forces d'auto-défense" à déclaré vendredi le gouverneur populaire du Donbass Pavel Gubarev.
Le 02/08/2014 à 11:03

La France se redressera
encore une fois on parle des civils tués dans l'Est de l'Ukraine, mais rien sur les chrétiens d'Irak !
Le 02/08/2014 à 10:59

dangerous.mind
"Donetsk est isolée des voies de ravitaillement venant de Russie. Dans ce contexte militaire très défavorable, les rebelles prorusses tentent d'exercer une pression psychologique à la fois sur la population locale, mais également en terrorisant la population ukrainienne." … LOL
Sacré Grynszpan, toujours aussi bon attaché de presse du Conseil de Sécurité Ukrainien, un vrai baromètre inversé de la situation sur place.
Mais bon, la présentation un tout petit plus objective plus haut dans l'article laisserait supposer que la situation de l'armée Ukrainienne n'est décidément vraiment pas bonne.
Faut toujours savoir interpréter avec Manu...

JackSnack
propagande anti-russe grotesque... comme d'habitude sur Le Figaro.

JackSnack
propagande anti-russe grotesque... comme d'habitude sur Le Figaro.
Le 02/08/2014 à 10:39

Roland Marounek
Et oui, une guerre civile c'est *toujours* atroce. Ceux qui en temps ordinaire sont contraints à une certaine retenue se retrouvent soudain avec une grande liberté. Quelle que soit la justesse ou non de la 'cause' qu'ils défendent. Pourquoi les ukrainiens russophones seraient-ils magiquement exempts, ou à l'inverse seuls touchés?? Est-ce que l'auteur de l'article croit réellement que dans une guerre, il y a d'un côté les Bons (qui eux ont tout le respect requis pour les soldats qu'ils ont abattu par ex.), et les Méchants (contre qui, bien sûr, toutes les atrocités ultérieures seront bien compréhensibles)?
Ce qui est beaucoup plus intéressant, c'est d'observer comment on place, au besoin, le projecteur sur les atrocités d'un côté, ou de l'autre.
Le 02/08/2014 à 10:26

la belle France
Rien sur les enfants tués par les Otanionettes de Kiev, ....... Mais c'est vrai, tout comme les femmes et les vieillards ce sont des "terroristes".... .
Le 02/08/2014 à 10:23

Edmond
Je trouve hautement indécente cette manière d'angélisation de l'armée ukrainienne en occultant (et censurant) les crimes des militaires commis à l'encontre des civils et des fédéralistes prétendument parce qu'ils proviennent de "sources" que vous ne considérez pas sûres... Selon quels critères considérez les vidéos que mentionnez comme sûres?
En faisant ce que vous faites, vous êtes la raison principale de la montée du racisme antirusse.
Le 02/08/2014 à 10:12

cnc
Kiev a parlé, nous avons donc la vérité vrai selon le Figaro. Heureusement que nous avons a notre disposition d'autres sources d'information.
Le 02/08/2014 à 09:44

remez
Ainsi le Figaro à l'instar de beaucoup de ses confrères utilise Youtube et les réseaux sociaux pour son information . merci de le faire remarquer une fois de plus . Quelle triste époque celle dans laquelle les médias n'ont plus les moyens d'envoyer es journalistes .
Le 02/08/2014 à 09:42

Gaulliste de toujours
Vous rapportez avec complaisance les sarcasmes de résistants russes devant les victimes militaires ukrainiennes. mais vous ne faites aucune recherches et ne dites rien de ce qui se passe contre les civils dans les villes récemment libérées du Donbass comme Lougansk. Des cas d'arrestations arbitraires, de regroupements de civils dans des "camps de filtration" sont rapportés et documentés. Des cas de viols massifs également lors de perquisitions. Et là rien, pas une enquête ?
Le 02/08/2014 à 09:07

cnc
En ce gardant bien de citer la suite de la vidéo ou les soldats ukrainiens capturés décrivent leur condition d'incorporation (forcée sous peine de 7 ans de prison) et le bourrage de crâne des "commissaires politiques" du Pravy Sektor incorporés aux unités combattantes.
Honte à Kiev et ses commanditaire américains qui envoient à la mort toute une jeunesse qui ne demandait que la paix.
Le 02/08/2014 à 09:54

Christiane Debrabant
Grynszpan ou la voie de son maître : en bonne compagnie avec Pierrot !
Bof, un article de diabolisation et désinformation de plus.
Les deux côtés se valent. A signaler toutefois, que de nombreux soldats ukrainiens blessés sont évacués dans les hôpitaux russes pour y être soignés.
De plus, Strelkov a instauré une charte très stricte sur le traitement des prisonniers et blessés ennemis.
La guerre, car il s'agit d'une guerre dans notre Europe de paix/pet, n'est jamais très reluisante, quoiqu'en disent les reportages martiaux et édulcorés qu'on sert aux bons peuples avachis dans leur home-TV.
Le 02/08/2014 à 16:14

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Message  Vivre Enrussie le Lun 4 Aoû 2014 - 18:19

article cité sur Les Crises.fr
http://www.les-crises.fr/ukraine-en-vrac-04-08/#comments

anto présidentLe 04 août 2014 à 10h39

Bonjour, voila un article écœurant provenant du Figaro. Vous aurez compris qu’il est quasi exclusivement à charge envers les séparatistes… Je cite “C’est une information top secrète», tranche Denis Temnikov, «commissaire politique» de «l’Armée russe orthodoxe”…

sempervivensLe 04 août 2014 à 14h09

La propagande de l’article est si flagrante qu’elle n’a pas échappé aux lecteurs. Les commentaires des lecteurs du Figaro sont vraiment encourageants, contrairement à ceux du Monde.

erdeLe 04 août 2014 à 14h58

Ce qui est plutôt réjouissant c’est de voir les commentaires des lecteurs du figaro dans les commentaires….
Cet article sert uniquement à faire un peu de buzz sur le net.

Et puis ce “journaliste ….”vivant à Moscou et fourbissant ses papiers russophobes…pour les fourguer aux merdias français…

Et l’on viendra encore nous affirmer que la liberté d’expression n’existe pas en Russie

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Message  Vivre Enrussie le Mar 5 Aoû 2014 - 12:48

Grynszpan persiste:
http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/04/01003-20140804ARTFIG00277-ukraine-les-separatistes-en-mal-de-combattants.php

Commentaires:

Fracture
Messieurs du Figaro, cela ne vous interpelle-t-il pas qu'il y ait plus d'information dans les commentaires que dans l'article qui lui sert de support.
Vous vous plaignez du manque de lecteurs et d'abonnés, mais il faudrait revenir à votre métier, respecte votre charte de déontologie.
Effectivement si la propagande (j'appelle propagande un article qui ne soutient qu'un point de vue) est désormais votre but, ne vous plaignez pas des effets.
Je ne dis pas que l'article est un mensonge, mais il n'a qu'un point de vue et par exemple, pendant la guerre d'Algérie, tous les algériens n'étaient pas dans le FLN, ce qui n'a pas empêché l'indépendance.
Donc vos insinuations tentant de faire croire que les combattants sont minoritaires, mal vus, tortionnaires , enlèvent des personnes sont infirmés par exemple par des reportages filmés sur le terrain d'une chaine US comme Vice TV et qui est pourtant du coté de Kiev.
Le 05/08/2014 à 12:02

Gaulliste de toujours
Quand on lit les articles de Mr Grynszpan jusqu'au bout (ce qui est en soi un pénible exercice auquel il faut bien s'astreindre pour pouvoir se pincer et s'assurer que l'on ne rêve pas), on s'étonne de ne pas y avoir lu que les pro-russes du Donbass auraient aussi, selon Kiev, cassé le Vase de Soisson et volé les ferrets de la Reine...
Le 05/08/2014 à 13:01

Michel LONCIN
Je ne les lis PLUS que "de loin en loin" car, comme ceux de Pierre Avril, on se doute du "fond" ... J'attends une étude de Mr Grynszpan relativement à l'argumentaire russe s'agissant du MH 17 ... J'entends une étude OBJECTIVE (c'est-à-dire analysant le "pour" et le "contre" et faisant état impartialement des DEUX parties (Louis XIII fut appelé "le Juste" pour la cause) ... comme on en trouve par exemple sur le blog de Jacques Sapir ...
Le 05/08/2014 à 14:17

cnc
Au vu des réactions.
Mr Grynszpan en serait à son coup d'essais, on pourrait comprendre. Mais là tous les 2 ou 3 jours, on tombe sur ses "reportages" plus qu'orientés, omitifs et mensongés (désolé pas d'autre mot). Cela commence a suffire ! Il y a quand même des gens intelligents et cultivés à la rédaction du Figaro. Je suis sur qu'ils savent se qu'il se passe réellement. On en est quand même à presque 2000 morts civils et 860 000 réfugiés !!!
Pourquoi ?
Le 05/08/2014 à 13:58
Pierre93
C'est curieux, la Presse informée parle surtout des désertions massives dans l'armée Ukrainienne et du combat des mères Ukrainiennes qui se battent pour que leurs enfants soumis aux vagues successives de conscription du roi du chocolat Porochenko n'aillent pas mourir pour les beau yeux de l'OTAN dans une guerre qui n'est pas la leur --" Dynamique antiguerre dans l’Ukraine de Kiev
04/08/2014 - http://www.dedefensa.org/article-dynamique_antiguerre_dans_l_ukraine_de_kiev_04_08_2014.html
Un très long article à partir du site TruthOut.org (le 1er août 2014), relayant le site Rabble (le 31 juillet 2014), de l’activiste Roger Annis, apporte une ouverture très intéressante sur la situation dans ce que nous désignons très approximativement comme l’“Ukraine de Kiev”. (Article, avec notamment des éléments venus d’un article en russe du 28 juillet 2014 du site Rabkor.) Il s’agit d’un mouvement antiguerre, essentiellement venu des mères des jeunes conscrits appelés sous les drapeaux, encore très récemment avec la troisième décision de mobilisation du 22 juillet par le président et néanmoins “roi du chocolat” Porochenko. L'évolution est celle du conflit du Donbass devenant une “sale guerre” pour la population de l'Ukraine de Kiev, comme le fut le Vietnam pour les USA ou l'Afghanistan (guerre des années 1980) pour l'URSS. Certaines situations spécifiques sont intéressantes, comme celle de la région de Bukovina, dans l’Ukraine du Sud-Ouest, où des habitants de sept villages ont bloqué des ro
Le 05/08/2014 à 09:44


oldfarmer
Mr Grynzspan doit avoir un léger ressentiment contre les Russes..
Le 05/08/2014 à 09:23

cnc
Pourquoi le Figaro autorise-t-il la publication de pareil article orienté et mensongé ?
Pourquoi Mr Grynszpan ne nous parle pas du bombardement des civils de Shakhtersk avec des missiles balistiques ? Les vidéos sont en ligne mais pas autorisées à la publication ici.
Pourquoi nous dit-il que la frontière russe est coupée alors que les séparatistes en contrôle environ 120km ?
Pourquoi ne nous parle-t-il pas des centaines de militaires ukrainiens qui désertent et se réfugient en Russie ? Pourquoi ne nous parle-t-il pas des villes reprisent par les séparatistes ?
Pourquoi ne nous parle-t-il jamais des civils qui meurent sous les bombardements ? Pourquoi ne nous parle-t-il pas de la crise politique à Kiev avec ces nombreuses démissions ? Pourquoi ne nous parle-t-il pas de l'avancé de l’enquête sur le crash du Boeing ?
Le journalisme, c'est autre chose que de jouer l'attaché de presse du Conseil de Sécurité Ukrainien.
Le 05/08/2014 à 09:14


MoscowEyes
Il serait bon pour le Figaro de creuser un peu plus et d'être moins partial dans ses articles! Quid des troupes ukrainiennes qui pour échapper au séparatistes ont transité par la Russie? Comment peut on tolérer en Europe que la négociation ne soit pas privilégiée et que l'on détruise encore plus l'économie ukrainienne ... Comment l'UE peut elle supporter une bande d'oligarques ukrainiens qui ont ruiné leur pays !!!!
et à qui profite le crime ??? Journalistes du Figaro, penchez vous sur les achats de terres dans le Donbass par des entreprises américaines... du gaz de schiste dans les bassins houillers ???
Le 05/08/2014 à 08:42

jean bouadi
M.Grynspan
J'ai bien compris que vous n'aimiez pas les habitants de l'est, mais essayez au moins d'être objectif. Vous ne faites que des articles à charge contre les prorusses et jamais à charge contre les prokiev. On est au Figaro et pas au Monde...
Le 05/08/2014 à 08:15

taklamakan1900
Bizarre... Hier, 438 soldats des forces pro-Kiev ont déserté, demandant l'asile à la Russie. La raison ? "Kiev nous a abandonné, disent-ils, nous n'avions ni arme, ni rations. Nous ne savons pas pourquoi nous nous battons, le moral au sein de l'armée est très faible".
Pas un mot dans les médias grand public... Et on nous pond un article sur les difficultés des rebelles...
Le 05/08/2014 à 06:50

jmc_slb
Bizarre cet article qui parle des difficultés (probables) des séparatistes à recruter.
En face, le gouvernement a lancé une troisième vague de mobilisation, mais plus de volontariat : les régions sont invitées à fournir leur contingent de chair à canon.
Cette vague de mobilisation forcée passe très mal : les mères et épouses s'opposent, parfois physiquement, aux militaires et/ou agents du gouvernement. Elles brûlent devant eux les papiers bleus qui appellent leurs proches à venir faire leur service militaire.
Difficile pour les séparatistes de motiver des gens à se battre contre une armée régulière 5 fois plus nombreuse et mille fois mieux armée, avec des gardes nationaux qui punissent de mort les familles et amis des séparatistes dès qu'ils reprennent une ville..
Pendant ce temps là, 438 soldats ukrainiens viennent de passer en Russie, incapables de mourir pour leur gouvernement comme il le leur avait ordonné.
Ce sont les soldats qui s'étaient glissés entre les fédéralistes et la frontière russe mais une fois refermé le passage ils ont été pris dans une nasse, l'armée n'a pas su les ravitailler, leurs officiers se sont planqués et Strelkov et ses amis les bombardent. Sans munitions bientôt, sans nourriture non plus, ils préfèrent se rendre en Russie toute proche. 180 d'entre eux veulent rentrer directement en Ukraine et le feront car la Russie n'est pas en guerre avec le peuple ukrainien, les autres demandent asile à la Russie.
Le 05/08/2014 à 05:55

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'est de l'Ukraine, une sinistre «guerre des morts» - Par Emmanuel Grynszpan

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum