Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 17 Juil 2014 - 23:32

17.07.2014
http://fr.ria.ru/trend/crash_boeing_malaisien_ukraine_170714/

23 Américains, 4 français et 9 Britanniques se trouveraient à bord du Boeing 777 de Malaysia Airlines qui s'est écrasé jeudi dans la région ukrainienne de Donetsk (est), ont rapporté les médias internationaux.
Selon la radio France Info, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a déclaré qu'au moins quatre Français se trouvaient parmi les victimes.
La chaîne de télévision ukrainienne TSN a rapporté que le Boeing transportait 23 ressortissants américains.
Selon une source de la chaîne de télévision ITV News, neuf Britanniques se trouveraient aussi à bord de l'appareil. Le ministère britannique des Affaires étrangères n'a pas encore confirmé cette information.
Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avec 280 passagers et 15 membres d'équipage s'est écrasé jeudi à Snejnoïe, dans la région de Donetsk.


Dernière édition par Vivre Enrussie le Mer 24 Juin 2015 - 14:20, édité 3 fois

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Message  Vivre Enrussie le Jeu 17 Juil 2014 - 23:34

http://russian.rt.com/article/41332

Вероятной целью украинской ракеты, попавшей в самолёт Boeing 777 компании Malaysia Airlines, мог быть самолет президента России, сообщает источник в Росавиации. Борт «номер один» близ Варшавы пересёкся с малайзийским лайнером в одной точке и на одном эшелоне.
17 июля 2014, 22:12
Boeing 777, следовавший рейсом Амстердам - Куала-Лумпур,  потерпел крушение на востоке Украины. На его борту находились 280 пассажиров и 15 членов экипажа.

Источник в Росавиации на правах полной конфиденциальности сообщил «Интерфаксу», что существует вероятность того, что целью украинской ракеты - наземной или выпущенной с военного самолета - мог быть самолёт президента России Владимира Путина.

«Борт номер один и малазийский Boeing 777 пересекались в одной и той же точке и на одном эшелоне. Это произошло близ Варшавы на 330-м эшелоне на высоте 10100 метров. Борт номер один был там в 16:21 мск, малазийский самолет - в 15:44 мск», - пояснил источник. По его словам, контуры самолётов в целом похожи, линейные размеры также весьма схожи, а раскраска на достаточно отдалённом расстоянии практически идентична

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Sam 19 Juil 2014 - 22:24

http://www.les-crises.fr/et-pendant-ce-temps-la-20-civils-morts-a-lougansk/

Le crash

Le blog a battu son record du nombre de commentaires pour un billet – plus de 400 sur le crash en Ukraine.

Je l’ai laissé assez libre, c’est intéressant de voir les réactions des lecteurs…

Je signale que, comme toujours, il y a eu des déferlements de rumeurs, de racontars et autres propagande manipulatoire, de part et d’autre.

Les histoires du contrôleur aérien espagnol, du chef des rebelles sur son Facebook local, de l’avion de Poutine sur place, des l’interception du SBU and co, tout ça, c’était du flan.

Plus généralement, je trouve terrifiantes tous les déferlements de haine qu’on a pu voir dans les médias ou sur Internet.

Car qu’en est-il ? Il semble logique de considérer qu’il y a 99 chances sur 100 que le ciblage de l’avion ait été accidentel – je laisse le 1 % en raison des néonazis dingues en place, qui ont déjà fait leurs preuves dans le “snipage” de Maidan, et les rebelles n’avaient aucun intérêt à ceci comme on le voit (si crime il y a, il faut se demander alors à qui profite le crime).

Bon après, on a 0 % de chance que le missile ait été tiré depuis la Russie.

Donc on est sûr qu’il a été tiré par des Ukrainiens.

Reste à savoir s’ils étaient à l’Ouest ou à l’Est. Je dirais bien, ce jour, au pifomètre 50 % de chances que ce soit les rebelles, 49 % l’armée ukrainienne. Car :

ce sont les rebelles qui affrontent normalement des avions qui les bombardent, pas l’inverse. Mais rien ne dit qu’ils ont le matériel, et qu’ils savent l’utiliser… (ils n’ont abattu que des avions à basse altitude jusque là)
mais on est sûr que l’armée ukrainienne a les missiles sol-air adéquats, et qu’ils ont pas mal de bras cassés dedans (et ils ont déjà foiré, cf. ci-dessous).
Alors après, attendons quelques semaines on en saura plus…

Mais je suis très étonné qu’on n’ai pas plus de preuves (photos and co) des USA et de la France, car on a ce qui faut pour détecter des lancement de missiles à haute altitude (pour des raisons évidentes !!!)

===================================
Au passage, j’ai une question aux pros des armes (merci de faire suivre)

On a une video du moment du crash sur CNN :



Cela confirme la vision au sol (il ne semble pas y avoir de débris dispersés sur des kilomètres) : l’avion a touché le sol a peu près entier.

Or, si c’est un missile sol-air Bouk :



Je suis assez étonné qu’il n’air pas fait exploser l’avion en vol… Je pensais que des dégâts plus faibles étaient surtout causés par les missiles air-air.

D’autant qu’a priori ça laisse de grosses trainées dans le ciel, que personne ne semble avoir vues… (dossier complet sur le Bouk ici)



Qu’en pensez-vous ? (mais je précise, je n’y connais rien).

===================================

Mais bref, comme, quoi qu’il en soit, la destruction du Boeing étant très certainement non volontaire, cela n’apporte pas grand chose de savoir qui a tiré ! L’armée – eh bien c’est mal, vous avez fait n’importe quoi ! Les rebelles – eh bien c’est mal aussi, idem, vous devriez être mieux formés comme résistants bombardés !

Après on devrait surtout avoir une pensée pour ces victimes innocentes, qui s’ajoutent à une trop longue liste !

Et se poser des questions plus intéressantes :

pourquoi n’impose-t-on pas de force un cessez-le-feu et des négociations internationales ?
pourquoi, alors qu’il y a la guerre depuis 3 mois, et qu’un avion était abattu tous les 2 jours depuis une semaine, l’Ukraine n’a-t-elle pas fermé cette partie de son espace aérien, et pourquoi les compagnies ont-elles continué à survoler cette zone ?
Je n’aurais jamais accepté d’être dans un avion au dessus d’elle – les explications ne tiennent pas selon moi (comme ici dans le Figaro)

Mais l’erreur d’appréciation ne semblait pas certaine quand on écoutait les experts aéronautiques: «Il faut bien comprendre que l’appareil de la Malaysian a été abattu par un missile longue portée qui n’est pas entre les mains de rebelles ou de terroristes [OB : ben faudrait savoir !!!] mais qui est manipulé par une armée entrainée et équipée, explique l’un d’eux. Personne ne pouvait imaginer un tel drame à une telle altitude de vol».
Bravo le principe de précaution (ce n’était pas juste “zone de guerre” façon Irak, c’était “zone de guerre avec avions régulièrement abattus”), tout ça pour économiser quelques euros d’essence sur le billet…

“En effet, seule la Russie avait interdit la zone de vol à ses avions de ligne: une décision qui concernait donc Aéroflot. Par ailleurs, seules les compagnies coréennes Korean Air et Asiana, la compagnie australienne Qantas et la compagnie taïwanaise China Airlines ont modifié le parcours de leurs avions début mars lorsque les Russes sont arrivés en Crimée”



Merkel et le Mistral

Et là, grandiose, sur les frégates Mistral :

Mistral pour la Russie: Merkel appelle Paris à arrêter l’exportation



1 milliard d’euro de marché, avec des pénalités énormes si on ne livre pas, + la destruction de notre image (quel pays BRICS va nous acheter des choses stratégiques après ?)

Et pourquoi ? On sanctionne la Russie car des Ukrainiens ont abattu un avion civil (ça, c’est sûr à 100 %) ? Hein ???

Mais a-t-on mis en œuvre des sanctions :

quand la France a abattu un avion italien en 1980 ?
quand les USA (et pas des anglophones étrangers) ont abattu un Airbus Iranien en 1988 ?
quand l’Ukraine a (déjà) abattu un avion russe en 2001 ?
Help, quelqu’un pourrait m’expliquer ?

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Sam 19 Juil 2014 - 22:42

Вот и первые признаки БЧ. Сбивал не "Бук-М1
http://bobik-57.livejournal.com/1335504.html

"В ракетах, созданных для поражения воздушных целей, применяется специальная, характерная только для них боеголовка. Она представляет собой этакий пучок заостренных стержней, иногда сваренных между собой, иногда нет. За установленным пучком стержней установлен вышибной заряд - это и есть "осколочно-стержневая боевая часть". В момент максимального подлета к цели, в БЧ производится подрыв вышибного заряда, и этот пучок стержней на почти космической скорости устремляется к цели. При попадании, такой стержень на одной только кинетике способен пробить самолет насквозь почти в любой плоскости, при этом разрушая внутреннюю структуру летательного аппарата, разнося вдребезги бортовое оборудование. Кинетика стержня такова, что он может пер*бить надвое даже титановый лонжерон. У такой БЧ есть и еще одно преимущество - ракете не требуется абсолютная точность - она подрывается до контакта с целью, и стержни разлетаются в направлении самолета конусом. Даже если непосредственно в цель попадет 2-3% этих стержней, самолет обречен: стоит сделать летящему на околозвуковой скорости самолету дырку в крыле или фюзеляже, просто пробить обшивку, так чудовищным набегающим воздушным потоком поврежденное крыло разрушится до самого лонжерона меньше чем за минуту. Если таких дырок образуется с десяток - там уже вообще ловить будет нечего.

Но главное не в этом. Осколочно-стержневые БЧ в основном применяются на ракетах воздух-воздух благодаря компактности. В ПВО предпочитают использовать ОФ БЧ (осколочно-фугасные), поскольку она в ряде случаев эфективнее осколочно-стержневой. На фотографии мы видим повреждения обшивки, характерные именно для осколочно-стержневой БЧ, осколочно-фугасные выглядят иначе. А это значит, что никакой Бук этот самолет не сбивал. Мы имеем дело или с попаданием Р-27 Топор, или Р-73, которые у каклищ есть, и которыми можно укомплектовать МиГ-29 и Су-27."






Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Sam 19 Juil 2014 - 22:58

http://ria.ru/world/20140719/1016721740.html


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Dim 20 Juil 2014 - 7:48

http://russeurope.hypotheses.org/2547?lang=fr_FR
MH17 - 19 juillet 2014 - Par Jacques Sapir
La destruction du vol MH17 de la Malaysian Airlines le 17 juillet a suscité une intense et justifiée émotion. Les revendications et accusations contradictoires se sont succédées. Les informations disponibles pour le grand public sont extrêmement fragmentaires. On peut, cependant remarquer certaines incohérences dans la mise en cause, du côté des gouvernements de l’OTAN et de la presse de ces pays des insurgés ukrainiens.

Un chose semble (mas nous verrons qu’elle n’est pas certaine) acquise, c’est que la destruction du Boeing 777 de la Malaysian Airlines est due à un missile Sol-Air. Il faut alors rappeler quelques faits de base concernant ces missiles. Leur portée et l’altitude qu’ils peuvent atteindre dépendent de l’énergie contenue dans le combustible de leur moteur fusée. Mais, cette portée et cette altitude dépendent aussi des caractéristiques de leur cible potentielle. Face à un avion rapide la portée sera plus faible que face à un avion lent. A contrario, un avion lent sera plus vulnérable à une certaine altitude qu’un avion rapide.

I. De quelles armes disposent les insurgés des régions Est de l’Ukraine ?

Jusqu’à maintenant ces insurgés ont fiat usage de missiles portables, et tirables à l’épaulé. Ces missiles sont des descendants du SAM-7 « Strela » utilisé par les forces soviétiques. Il s’agit très probablement du SAM-18 (code OTAN « Grouse »). Ce missile atteint une vitesse maximale de 800 m/sec. Il est capable d’intercepter un appareil volant à 450 m/sec à 3500 m d’altitude. Mais, si la vitesse de l’appareil visé est inférieure, il peut être atteint bien plus haut. Néanmoins, il est exclu qu’il puisse atteindre un avion volant à 10 000 m et 250 m/sec (900 km/h) comme le Boeing 777 du vol MH17. Les caractéristiques de cet appareil impliquent un missile plus lourd, et l’un des « coupables » présumés est le système d’arme SAM-17 ou un SAM-11 plus ancien, ces deux missiles étant appelé « Buk » par les Russes.

Cependant, des informations concordantes, provenant de la presse ukrainienne et du site du ministère de la défense d’Ukraine, établissent que les insurgés n’auraient pas eu à leur disposition le système d’arme Sol-Air « Buk » (SAM-17 pour l’OTAN)[1]. Bien entendu, la déclaration du ministère de la défense date du 29 juin. Il n’est pas complètement impossible que les insurgés aient pu se procurer ce type d’équipement entre le 29 juin et le 17 juillet ou le remettre en état. De même, il n’est pas complètement impossible que l’armée russe soit entrée dans les deux provinces insurgées. Mais, cela aurait provoqué une très forte réaction internationale, car ce type de mouvement ne peut rester secret, compte tenu de l’ampleur des moyens de surveillance électronique déployés dans la régions ( avion AWACS de l’OTAN S-3 Sentry volant au-dessus du territoire roumain). Or, l’OTAN n’a nullement réagi.

II. Procédures de tir

Un point important concernant le SAM-11/17 est qu’il nécessite l’emploi de deux radars. Contrairement aux missiles portables comme le SAM-18, son guidage n’est pas à infra-rouge mais fait appel à ce qui est appelé un « radar semi-actif ». Le missile se guide sur les ondes qui sont envoyés par un radar à terre, sur son véhicule de tir (le TELAR) qui doit donc éclairer en permanence la cible. Mais, il nécessite aussi un radar de contrôle de l’espace aérien et d’acquisition pour que cette cible soit désignée. Le radar d’éclairage et d’écartométrie est le système « Kupol » (code OTAN « Snow Drift ») qui travaille en bande H/I. Le radar de contrôle et d’acquisition est le modèle 9S35 (code OTAN « Fire Dome »). La portée de ce radar est de 85 km. Par ailleurs, les batteries de missiles sont souvent intégrées dans des ensembles (brigades de défense anti-aérienne) dotés de radar de détection à plus longue portée (250 km).

Le tir implique une première acquisition par le « Fire Dome » avant que le radar « Snow drift » puisse entrer en action et guider le missile. Le SAM-11/17 est un système complexe qui exige un personnel bien entraîné et dont la formation est longue.

III. Incohérences du lieu du crash.

Le lieu du crash se trouve entre les villes de Snezhnoye et de Torez. Mais, l’appareil, dont la trajectoire était nord-ouest / sud-est, a du être touché bien plus à l’ouest. En effet, compte tenu de sa vitesse (900 km/h) et de son altitude (10 000m), même s’il s’est partiellement désintégré, il a nécessairement continué sur sa trajectoire. L’explosion au sol montrée sur les différentes vidéo du crash indique qu’une partie substantielle de l’appareil (dont le poids au décollage est de 300 tonnes) s’est écrasée. Un calcul simple indique que l’avion a été touché à 30 km du lieu où il s’est écrasé. Compte tenu des délais d’acquisition du missile et de la batterie qui le sert, cela veut dire que l’acquisition elle-même a dû se faire probablement 50 km à l’ouest (sur la trajectoire de l’avion) du point d’impact. Cela porte à 80 km la distance du lieu du crash. Cela impliquerait que le radar « Fire Dome » se trouverait bien plus à l’Ouest que ce qui est affirmé aujourd’hui tant par les sources américaines qu’ukrainiennes. Il est en effet quasi impossible, sans radar de détection à longue distance, de commencer une procédure de tir en limite de portée. Si l’avion MH17 de la Malaysian Airlines avait été touché par un missile provenant d’une batterie située là où l’affirment les sources américaines et ukrainiennes, l’avion aurait dû s’écraser 20 à 30 km à l’est de son point d’impact. Autrement dit, le lieu du crash n’est pas cohérent avec l’hypothèse d’un missile tiré depuis là où l’on prétend qu’il l’a été. Pour s’écraser sur le lieu du crash, si l’avion a bien été abattu par un missile « Buk », il a du être atteint par un missile tiré depuis le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes.

IV. Les précédents.

Il convient alors de se rappeler les incidents précédents de ce type. Nous avons la destruction d’un Tupolev-154 en 2001 par les forces ukrainiennes[2] et la tragédie du vol KAL-007 dans les années 1980. Dans ce cas, il est établi que les forces soviétiques ont confondu l’avion coréen avec un avion de reconnaissance électronique américain dont la trajectoire était quasi-identique. Quand l’avion de reconnaissance a fait demi-tour, il a été confondu avec un ravitailleur en vol et l’avion coréen pris pour l’avion de reconnaissance. L’incident du Tupolev-154 a eu lieu au-dessus de la Mer Noire, et il est vraisemblablement dû à un tir d’entraînement.

Les insurgés ont aussi abattu, début janvier, un Antonov-26, qui volait à 6500m. Mais, cet avion a une vitesse de croisière bien plus basse que celle du Boeing du vol MH17. Il ne dépasse pas 500 km/h. Il est parfaitement possible qu’il ait été abattu par un SAM-18. Le fait que les deux pilotes aient survécu (et se soient parachutés) alors qu’il n’y a eu aucun survivant du vol MH17 confirme que la charge militaire du missile qui a touché l’Antonov était de faible puissance, ce qui indirectement confirme l’hypothèse du SAM-18.

V. Un tir russe ?

Il faut maintenant revenir sur l’hypothèse d’un tir russe. Cette hypothèse implique que des unités de défense aériennes de la Russie opèrent au profit des insurgés. C’est possible, mais politiquement et militairement incohérent. Les insurgés ont eu a souffrir d’attaques aériennes à basse altitude (hélicoptères et avions d’assaut SU-25) et surtout de l’artillerie ukrainienne qui n’hésite pas à bombarder des cibles civiles. Si la Russie voulait aider les insurgés, c’était bien plus en fournissant des moyens de contre-batterie (dans l’artillerie) ou une défense anti-aérienne locale (avec le système « Tunguska ») qu’elle l’aurait fait. On ne peut pas exclure cette hypothèse, mais elle est très peu probable.

VI. Un tir ukrainien ?

On a déjà dit pourquoi, si l’avion a été abattu par un missile (ce qui n’est pas encore complètement acquis), il est plus que probable que ce missile ait été tiré du côté ukrainien. Mais, on peut se demander pourquoi l’armée ukrainienne aurait-elle déployé ce type de système alors que les insurgés n’ont pas d’aviation. Seulement, il faut se souvenir que l’artillerie ukrainienne a bombardé une ville russe sur la frontière au début du mois de juillet, et que le gouvernement russe a menacé l’Ukraine de frappes ciblées. Ces frappes auraient visé les moyens de l’artillerie ukrainienne qui sont aujourd’hui la principale menace pour les insurgés. Il est alors logique que l’armée ukrainienne ait déployé des moyens de défense anti-aérienne. Compte tenu des précédents, on peut s’interroger sur le fait que l’Armée ukrainienne ait pu confondre le vol MH17 avec un vol militaire russe, en provenance du Belarus et cherchant à prendre « de dos » les forces déployées contre les insurgés. Ce n’est, certes, qu’une hypothèse, mais elle serait cohérente avec le lieu du crash.



[1] http://www.pravda.com.ua/rus/news/2014/07/18/7032278/ et http://www.mil.gov.ua/news/2014/06/30/teroristi-ne-zahoplyuvali-bojovu-tehniku-chastin-protipovitryanoi-oboroni-zbrojnih-sil-ukraini-v-doneczku/

[2] http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/ukraine/1359353/Ukraine-admits-it-shot-down-Russian-airliner.html

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Dim 20 Juil 2014 - 12:59

http://www.les-crises.fr/mh17-suite/#comments

Le vice-ministre russe a soumis 10 questions à Kiev, ce qu’il considère comme des questions «simples»:

1. Les Autorités ukrainiennes disent avoir identifié les auteurs de la tragédie instantanément, bien sûr, selon eux, la milice du Donbass. Où se trouve la base de données de ces résultats ?

2. Kiev pourrait-il officiellement signaler tous les détails de l’utilisation du système “Buk” dans une zone de guerre, et surtout pourquoi ces systèmes sont déployés, s’il n’y a pas des avions du côté de la milice ?

3. Quelles sont les causes de l’inactivité des autorités ukrainiennes sur la formation d’une commission internationale ? Peut-on espérer qu’elle prendra effet ? Attend-elle la communauté internationale ?

4. Les forces armées de l’Ukraine peuvent-elles produire des articles/documents fait par des experts internationaux relatifs à la comptabilité de leurs missiles “air-air” et “sol-air” et en ce qui concerne leurs munitions en missiles anti-aériens ? Il s’agit d’une question très importante qui nous aidera à déterminer quels systèmes ont été utilisés contre le Boeing malaysien”.

5. Est-ce que Kiev peut fournir à une commission internationale les données réelles d’un contrôle objectif sur les mouvements des avions de son Armée de l’Air le jour de la tragédie ?

6. Pourquoi les aiguilleurs du ciel ukrainien ont-ils autorisés à des avions de faire une déviation vers le nord, dans la direction de la soi-disant opération anti-terroriste menée officiellement par Kiev contre les gens du sud-est du pays ?

7. Pourquoi cet espace aérien, qui est de leur responsabilité, n’a pas été complètement fermé aux aéronefs civils surtout qu’il s’agit d’une zone de combat contrôlée par des radars ?

8. Est-ce vrai, comme l’affirme un contrôleur aérien d’origine espagnole en service à Kiev (menacé désormais de mort par les EuroMaidan, ndrl) que cet avion a été accompagnée par deux avions militaires ukrainiens ?

9. Pourquoi la SBU a réalisé des enregistrements d’entretiens entre l’équipage du Boeing et la tour de contrôle ukrainienne avec des données radar sans en référer à des représentants internationaux ?

10. Quelles ont été les leçons des catastrophes antérieures similaires de l’avion russe Tu -154 sur la mer Noire ? Les dirigeants de l’Ukraine jusqu’à la dernière minute avaient nié toute implication à cette tragédie, et, c’est seulement lorsque nous avons présenté des faits irréfutables que, personne n’ ignore le vrai coupable de cette tragédie.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Lun 21 Juil 2014 - 21:48

http://www.les-crises.fr/medias-le-n-importe-quoi-continue/#comments

languedoc 30Le 21 juillet 2014 à 14h38

La russophobie à un tel degré, devient franchement inquiétante. Il est vrai qu’on reproche à Poutine de ne pas avoir fait le nécessaire pour sécuriser le périmètre de l’accident, comme si c’était aux russes de le faire et à quel titre d’ailleurs? Sans compter, que depuis des semaines, les US et l’OTAN reprochent aux soldats russes d’être trop près de la frontière ukrainienne et de bien vouloir se replier à l’intérieur de leur territoire.Tantôt trop prés, tantôt trop loin, j’ai l’impression de voir s’agiter un tas de déséquilibrés.Rendez-vous compte s’ils étaient rentrés en Ukraine pour sécuriser la zone de l’accident, les médias occidentaux se seraient déchaînés en les accusant d’avoir déplacé, dérobé, magouillé, enlevé toutes les preuves pouvant faire accuser les résistants.J’avoue que la mauvaise foi poussée à ce point m’inquiète énormément.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mar 22 Juil 2014 - 7:23

[Décryptage] MH17 : la synthèse de Nouvel Obs
http://www.les-crises.fr/decryptage-mh17-no/


Conférence de presse du 19/07 d’Alexander Borodai
http://www.les-crises.fr/cp-19-07-borodai/

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mar 22 Juil 2014 - 7:45

MH17 : Moscou reprend la “théorie de l’avion de chasse” à son compte
http://www.les-crises.fr/theorie-avion-de-chasse/


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mar 22 Juil 2014 - 20:00

Vol MH17, les 10 questions de Moscou à Kiev
http://www.voltairenet.org/article184808.html

Alors que la presse occidentale regorge d’hypothèses, d’accusations et de supputations sur la tragédie du vol MH17, force est de constater qu’aucun des titres phares de la presse atlantiste n’a jugé bon de porter à la connaissance de son public les 10 questions que le vice-ministre russe de la Défense, Anatoly Antonov, a posées aux autorités ukrainiennes sur certains aspects de cet incident.

Dans ses déclarations à la chaîne russe de télévision Russia Today [1], diffusées dès le 18 juillet 2014, le vice-ministre russe de la Défense s’est demandé, entre autres, par quels moyens certains pays occidentaux étaient-ils arrivés, « seulement 24 heures après les faits », à la conclusion que la Russie serait impliquée dans le crash de l’avion malaisien de ligne qui a coûté la vie à près de 300 personnes le 17 juin.

Ayant observé qu’aucune preuve n’est venue étayer ces allégations, le vice-ministre russe de la Défense a estimé qu’elles sont le fait « d’une guerre médiatique déclenchée à l’encontre de la Fédération russe et de ses forces armées ».

Le vice-ministre Anatoly Antonov a formulé, à l’adresse de Kiev, 10 questions « simples » sur lesquelles les medias atlantistes gardent le plus profond silence :

1- Immédiatement après la tragédie, les autorités ukrainiennes en ont tout naturellement attribué la responsabilité aux forces d’autodéfense [des fédéralistes]. Sur quoi fondent-elles ces accusations ?

2- Kiev peut-il fournir tous les détails sur l’utilisation des lanceurs de missiles Bouk [un système de défense antiaérienne composé de missiles sol-air couplés avec un module complexe de radar permettant de suivre plusieurs cibles aériennes en même temps] dans la zone des hostilités ? Et – ce qui est essentiel – pourquoi a-t-il déployé ces systèmes [de défense antiaérienne] alors que les insurgés n’ont pas d’avions ?

3- Pourquoi les autorités ukrainiennes ne font rien pour mettre en place une commission internationale ?

4- Les forces armées ukrainiennes accepteraient-elles que des enquêteurs internationaux dressent un inventaire de leurs missiles air-air et sol-air, y compris de ceux qui ont été utilisées ?

5- La commission internationale aura-t-elle accès aux données sur les mouvements des avions de guerre ukrainiens correspondant au jour de la tragédie ?

6- Pourquoi les contrôleurs aériens ukrainiens ont-ils autorisé l’avion à s’écarter de la route utilisée normalement vers le nord et à s’approcher de la dénommée « zone de l’opération antiterroriste » ?

7- Pourquoi l’espace aérien sur la zone de guerre n’avait-il pas été fermé aux vols civils alors que cette zone n’était même pas entièrement couverte par les radars des systèmes de navigation ?

8- Que peut dire officiellement Kiev sur les commentaires postés sur les réseaux sociaux par un contrôleur aérien espagnol travaillant en Ukraine sur la présence de 2 avions militaires ukrainiens qui auraient volé aux côtés du Boeing 777 sur le territoire de l’Ukraine ?

9- Pourquoi le Service de sécurité d’Ukraine [SBU] a-t-il commencé à travailler sur les enregistrements des communications entre les contrôleurs aériens ukrainiens et l’équipage du Boeing ainsi que sur les systèmes de stockage de données des radars ukrainiens sans attendre la participation d’enquêteurs internationaux ?

10- Quelles leçons l’Ukraine a-t-elle tirées de l’incident similaire survenu en 2001, lorsqu’un avion russe [de ligne] Tu-154 s’était écrasé en mer Noire ? À l’époque, les autorités ukrainiennes avaient nié toute implication des forces armées ukrainiennes jusqu’au moment où une évidence irréfutable avait démontré officiellement la responsabilité de Kiev.

Avant les déclarations du vice-ministre, le ministère russe de la Défense avait révélé que 27 systèmes de défense antiaérienne Bouk M1 appartenant à l’armée ukrainienne étaient déployés dans la région avant l’incident.

Le ministère russe de la Défense avait annoncé aussi que l’itinéraire de l’avion et l’endroit du crash se trouvent dans le rayon d’action de 2 batteries ukrainiennes de DCA à longue portée et de 3 systèmes de missiles sol-air Bouk-M1, également ukraniens, et que des installations russes avaient enregistré le fonctionnement d’un radar ukrainien de défense antiaérienne le jour même du crash.

Or, aucune de ces informations diffusées officiellement par la Russie n’ont été mentionnées dans la presse atlantiste. Celle-ce n’a pas non plus cru intéressant de reprendre les déclarations du procureur général ukrainien Vitaly Yarioma lorsque ce dernier a révélé, quelques heures après la catastrophe, que les militaires ukrainiens avaient fait savoir au président Porochenko que les rebelles fédéralistes n’étaient jamais arrivés à s’emparer de systèmes ukrainiens de missiles antiaériens.

Entre-temps, on ne peut que constater aussi que le battage médiatique autour de la catastrophe du vol MH17 et les images du site du crash diffusées en boucle sur les chaînes occidentales et la presse mainstream servent maintenant à occulter le fait que Kiev poursuit son offensive sur les villes Lougansk et Donetsk, où de nombreux civils ont déjà trouvé la mort sous le feu de l’artillerie ukrainienne.



Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 24 Juil 2014 - 12:28

la version des Américains:
http://www.les-crises.fr/crash-du-mh17-la-version-des-americains/

la version des Russes:
http://www.les-crises.fr/crash-du-mh17-la-version-des-russes/

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 24 Juil 2014 - 12:45

source: les crises.fr


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Ven 25 Juil 2014 - 12:59

Vol MH17: exercices de la DCA ukrainienne près de Donetsk le jour du crash (source)

http://fr.ria.ru/world/20140725/201935955.html

Le jour du crash du vol MH17 en Ukraine orientale, des unités de DCA de l'armée ukrainienne se sont entraînées à ôter le verrouillage des systèmes de missiles Bouk-M1, une erreur de manipulation pourrait avoir causé le drame, a annoncé à RIA Novosti une source au sein de l'armée ukrainienne.
"Le 17 juillet, le commandant de la 156ème unité de missiles sol-air a reçu l'ordre de mener un entraînement consistant à couvrir des troupes terrestres dans la banlieue de Donetsk – il fallait déployer des divisions, assurer le suivi des cibles, et réaliser tout l'éventail d'accompagnement et de destruction des cibles des systèmes aériens Bouk-M1", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.
Selon lui, malgré le fait que les clés permettant le déverrouillage des missiles aient été fournies aux commandants des batteries, aucun tir de missiles 9М38М1 n'était prévu.

"Afin de participer aux exercices, on avait envoyé à Dniepropetrovsk deux avions Su-25 depuis la base de Koubalkino 229 de Nikolaïev, où est déployée une brigade de l'aviation tactique. Ils avaient pour mission d'assurer la reconnaissance aérienne et de fixer les cibles de contrôle dans la zone de concentration de troupes de l'opération antiterroriste à l'ouest de Donetsk", a annoncé la source.
"Après l'entrée d'un des avions dans la zone de détection des systèmes Bouk, il a été accompagné par l'équipe de servants de la batterie située près du village de Zarochtchenskoïe. De toute évidence, par un hasard tragique et malgré la différence des plans horizontaux, au bout d'un certain temps les itinéraires des vols du Boeing malaisien et du Su-25 se sont confondus sur l'écran en un seul gros point, ce qui a été fatal pour le vol civil: au moment de la fusion de deux cibles en un seul indicateur, le système d'accompagnement se focalise uniquement sur celle qui a la plus grande surface", a-t-il poursuivi.

Cependant, la source n'a pas été en mesure d'expliquer la cause du tir non autorisé du missile.
"Les membres du Service de sécurité ukrainien (SBU, ndlr) s'occupent de cette question. Vers dix heures du soir, ils ont emmené le commandant de la batterie avec l'équipage", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il ne possédait aucune information sur l'évolution de l'enquête.
...

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Dim 27 Juil 2014 - 22:36

"На видео БУК и РЛС "Купол" вооруженных сил Украины менее чем за сутки до трагедии."


La vidéo citée:

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mer 30 Juil 2014 - 19:47

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_30/Boeing-crash-Kiev-viole-grossierement-une-resolution-du-CS-de-lONU-Lavrov-9039/

Kiev viole grossièrement la résolution 2166 du Conseil de sécurité de l'ONU en poursuivant les combats dans la zone de la chute du Boeing malaisien ce qui entrave le début du travail des experts internationaux, a déclaré le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov au cours de sa rencontre avec de jeunes diplomates à Douchanbé.

Le ministre estime qu'une approche basée sur le droit est nécessaire pour assurer une enquête indépendante et sans parti pris sur les causes de la tragédie dans le ciel de l'Ukraine.
Il a souligné que Moscou insistait sur le strict respect de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 31 Juil 2014 - 7:35

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Il dit avoir vu des impacts ressemblant à des traces de mitraillage… (cf à 6’00 sur la vidéo), Source :
http://www.cbc.ca/news/world/malaysia-airlines-mh17-michael-bociurkiw-talks-about-being-first-at-the-crash-site-1.2721007


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 31 Juil 2014 - 7:37

MH17 : preuve de canonnage et faillite occidentale
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/mh17-preuve-de-canonnage-et-155019

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Jeu 31 Juil 2014 - 21:34

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_31/Des-observateurs-de-lOSCE-pris-pour-cible-sur-le-lieu-du-crash-du-Boeing-4824/

Le groupe d'observateurs de l'OSCE et d'experts internationaux a été pris pour cible sur le site du crash du Boeing malaisien près de Donetsk. Des obus de mortier ont explosé à une centaine de mètres.

Pendant quatre jours d'affilée les experts et policiers néerlandais et australiens ne parvenaient pas à se rendre sur le lieu du crash. Jeudi est le premier jour de la semaine quand un petit groupe à bord de trois voitures a réussi à arriver sur le site.
Actuellement les experts décident s'ils doivent rester et poursuivre leur travail ou partir.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Ven 1 Aoû 2014 - 21:07

http://www.marianne.net/russe-europe/MH17-et-Su-25_a784.html

Les Etats-Unis, qui prétendent détenir des preuves « satellitaires » du tir d’un missile depuis la zone contrôlée par les insurgés se refusent toujours à les communiquer.
Une source américaine[2], reprenant les dires du journaliste d’investigation Robert Parry[3], mentionne la possibilité, évoquée par des analystes de la CIA, que le missile ait été tiré par l’armée ukrainienne.
La seule chose dont on soit raisonnablement sur est que si l’avion a bien été abattu par un missile, il s’agit d’une erreur. Personne n’avait l’intention ni la volonté d’abattre cet avion.
Mais, si l’avion a bien été abattu par un tir de Su-25, cela soulève alors directement le problème de la culpabilité et du pilote et des personnes qui lui ont donné l’ordre de tirer.

Le drame du MH17 donne lieu à une véritable hystérie anti-russe et une campagne de dénigrement des insurgés de l’est de l’Ukraine. La situation sur le terrain est suffisamment grave pour que l’on s’abstienne de ce genre de chose et que l’on garde un peu de raison sur cette question.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Sam 2 Aoû 2014 - 21:22

This page should contain a complete list of major MH17 airframe parts that can be identified in photographs.
http://acloserlookonsyria.shoutwiki.com/wiki/List_of_MH17_airframe_parts

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Dim 3 Aoû 2014 - 19:29

Index: 6.14 ^it's almost look like machine gun fire"...


http://www.globalresearch.ca/support-mh17-truth-osce-monitors-identify-shrapnel-like-holes-indicating-shelling-no-firm-evidence-of-a-missile-attack/5394324

According to the report of German pilot and airlines expert Peter Haisenko, the MH17 Boeing 777 was not brought down by a missile.

What he observed from the available photos were perforations of the cockpit:

The facts speak clear and loud and are beyond the realm of speculation: The cockpit shows traces of shelling! You can see the entry and exit holes. The edge of a portion of the holes is bent inwards. These are the smaller holes, round and clean, showing the entry points most likely that of a 30 millimeter caliber projectile. (Revelations of German Pilot: Shocking Analysis of the “Shooting Down” of Malaysian MH17. “Aircraft Was Not Hit by a Missile” Global Research, July 30, 2014)
...

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Dim 3 Aoû 2014 - 20:17

Pour rappel de nombreuses photos:

Album 1
https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157645790319631/

Album 2
https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157645416293108/

Album 3
https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157645853477595/

Album 4 (avec le cockpit)
https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157645471359080/

Album 5
https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157645908125941/

https://secure.flickr.com/photos/jeroenakkermans/sets/72157646049192975/

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mer 6 Aoû 2014 - 22:07

http://strajj.livejournal.com/2820346.html


http://www.nst.com.my/node/20494

KUALA LUMPUR: The Ukrainian authorities have denied any airborne Ukrainian Armed Forces jet fighters activity during the time of crash stating that there was an absence of activities of aviation in this region.

This follows statement released by the Russian Defence Ministry that their air traffic control had recorded Ukrainian Air Force activities in the area of flight MH17 the same day.

They also denied all allegations made by the Russian government stating the country’s core interest in ensuring an immediate, comprehensive, transparent and unbiased international investigation into the tragedy by establishing a state commission including experts from ICAO and Eurocontrol.

“We have all evidences that the plane was downed by Russia-backed terrorist with a “BUK-M” SAM system (NATO reporting name - SA-11), which together with the crew had been supplied from Russia. This was all confirmed by their intelligence, intercepted telephone conversations of the terrorist and satellite pictures.

“At the same time, the Ukrainian Armed Forces have never used any anti-aircraft missiles since the Anti-Terrorist operations (ATO) started (early April),” the statement read.

Its authorities said that their military personnel had not taken any active military actions in the area around the crash site. They have also stopped with military action in a 10km zone around the path through which the Organization for Security and Co-operation experts are moving.

They said despite the dreadful tragedy, terrorist had yet stop the violence and continued their subversive activities and armed assaults on the Ukrainian militaries and residential areas.

Its authorities urged the international community to apply maximum political pressure on Russia in order to make them withdraw the terrorist from their state in order to allow experts a full and unimpeded access to the crash site for a more comprehensive investigation.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Vivre Enrussie le Mer 13 Aoû 2014 - 12:24

http://oper.ru/news/read.php?t=1051614027

Спикер Генпрокуратуры Украины Юрий Бойченко заявил, что данные расследования крушения малайзийского Boeing обнародуют при согласии сторон. Украина, Нидерланды, Бельгия и Австралия 8 августа подписали соглашение, предусматривающее разглашение информации о расследовании катастрофы Boeing 777 только при согласии всех сторон. «В ходе расследования продолжаются экспертизы и другие следственные действия — их результаты будут обнародованы по завершении расследования и при согласии всех сторон, которые заключили соответствующее соглашение»,— цитирует УНИАН слова господина Бойченко.

Boeing 777 компании Malaysia Airlines, летевший из Амстердама в Куала-Лумпур, потерпел крушение 17 июля на востоке Украины. На борту самолета находились 298 человек, среди которых 85 детей и 15 членов экипажа. Все они погибли.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier: MH - 17 Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum