Cette Russie qui dérange un certain monde - Par Nabil BELBEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cette Russie qui dérange un certain monde - Par Nabil BELBEY

Message  Vivre Enrussie le Jeu 18 Avr 2013 - 7:16

http://www.lexpressiondz.com/internationale/172544-cette-russie-qui-derange-un-certain-monde.html

Le Qatar, les Emirats arabes unis, la Georgie, la Turquie, des pays de l'UE et les Etats-Unis font de la Russie une cible privilégiée.
La situation politique actuelle en Russie, dans la région du Caucase du Nord, est toujours caractérisée par des conflits à haut potentiel de déstabilisation et de l'extrémisme. Un certain nombre de facteurs internes et externes ont favorisé cet état de fait. Ainsi, l'un des facteurs de la déstabilisation externe concerne l'activité propagandiste d'un islamisme radical diffusé par les réseaux terroristes internationaux.
Quant aux facteurs internes, ils sont le résultat d'un taux élevé de chômage. Ce déficit dans les postes d'emploi constitue en toute évidence une terreau fertile pour le développement de l'idéologie extrémiste et de la criminalité.
Ce processus négatif qui se déroule au Caucase du Nord, a focalisé l'attention des acteurs externes qui n'hésitent pas à profiter de cette situation pour mettre la pression sur la Russie. Ces acteurs se divisent en trois groupes distincts. Il y a d'abord, les voisins immédiats de la Russie, comme la Georgie et la Turquie. Le second groupe est composé de pays comme les Emirats arabes unis, le Qatar, le Koweït, la Jordanie. Enfin, le troisième groupe rassemble l'Union européenne et les Etats-Unis. Il convient de rappeler que depuis 2009, la Géorgie a intensifié sa politique au Caucase du Nord, soit peu de temps après la «guerre de cinq jours». Jusqu'à août 2008, la Georgie n'avait pas de ligne politique claire ou spécifique envers le Caucase du Nord.
Depuis la fin des années 1990, la Russie n'a cessé d'attirer de la communauté internationale sur le fait que la Turquie fournissait une aide conséquente aux rebelles tchétchènes.
Cette réaction a donné des résultats puisqu'à partir des années 2000 les autorités turques ont adopté une approche plus prudente et neutre vis-à-vis de la Tchétchénie. Mais, en dépit de l'absence des déclarations d'Ankara pour le soutien direct des maquis islamistes, les terroristes trouvent encore à se réfugier en Turquie. Il s'agit, en particulier, des assassinats de terroristes tchétchènes sur le territoire turc. Ainsi, en 2011, les trois accusés de l'explosion d'une bombe à l'aéroport de Domodedovo (à Moscou) ont été retrouvés morts à Istanbul.
Par ailleurs, il faut noter l'effet sur la situation au Caucase du Nord en interaction avec des pays arabes. Ainsi, dans les années 1990, les Émirats arabes unis et le Qatar ont été les seuls pays à recevoir des délégations de la Tchétchénie. Sur le territoire de ces pays arabes des séparatistes tchétchènes ont trouvé asile.
La principale action de ces pays dans le Caucase du Nord a été le financement des séparatistes tchétchènes, et le renflouement des maquis islamistes. D'autres part, les donateurs arabes préparaient et envoyaient des volontaires arabes aux «points chauds» pour le «jihad».
S'agissant des pays occidentaux, l'UE et les États-Unis, trouvent dans cette situation d'instabilité au Caucase du Nord, une bonne occasion pour lancer des critiques acerbes. Ils s'adonnent alors à une véritable campagne de désinformation anti-russe. Le principal levier des pays occidentaux demeurent bien évidemment les ONG, qui ont deux objectifs principaux. Le premier porte sur la mise en oeuvre de propagandes et de désinformation notamment sur la question de la violation des droits de l'homme dans la région.
Selon des rapports des services de sécurité, plus de 100 ONG activent dans cette région (Caucase du Nord) sous forme d'organisations humanitaires de donateurs de fonds. En outre, dans le cadre de cette tâche, les institutions occidentales coopèrent avec les ONG russes en finançant leurs activités.
Malgré ces difficultés, les mesures anti-crises prises par la Russie, ont porté leurs fruits. La situation socio-économique au Caucase du Nord a tendance à s'améliorer. Le gouvernement russe s'est focalisé sur la création des emplois et l'augmentation des salaires. Ainsi, en 2012, cette région a bénéficié de plus de 10% d'emplois créés par rapport à la même période en 2011. Lors du Forum international «Sotchi-2012», les entrepreneurs russes du Caucase du Nord ont présenté plus de 60 projets d'investissement et ont signé des accords pour 3 milliards de US dollars, ce qui prouve l'intérêt accru du business dans la région.
Par ailleurs, et afin de promouvoir la lutte contre le terrorisme, les autorités locales coopèrent avec certaines ONG. Il s'agissait notamment pour elles de promouvoir des programmes éducatifs et incitatifs destinés aux jeunes, comme développer leur compréhension et capacité à vivre dans une société multiculturelle.
En Tchétchénie, par exemple, la bonne marche a été donnée au «Centre de l'éducation spirituelle et morale et le développement de la République tchétchène», qui travaille en collaboration étroite avec l'administration spirituelle des musulmans de la République.
Le site-web «www.chechnyatoday.com/en» est devenu en effet la ressource effective de la résistance aux idées de l'extrémisme et du terrorisme. Cette démarche va certainement créer l'environnement propice au développement éducatif, culturel et spirituel de la population.
Dans le domaine humanitaire, les instituts des droits de l'homme sont actifs.

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum