Un journaliste du Figaro arrêté par le FSB en Sibérie - Pierre Avril

Aller en bas

Un journaliste du Figaro arrêté par le FSB en Sibérie - Pierre Avril

Message  Vivre Enrussie le Dim 22 Jan 2012 - 19:03

http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/19/01003-20120119ARTFIG00490-un-journaliste-du-figaro-arrete-par-le-fsb-en-siberie.php

Sicut Splendor Fulguris
Mr Pierre Avril, fidèle à lui-même dans sa Russophobie primaire ! Quelle aventure extraordinaire qui méritait à n'en pas douter un article. Vous leurs reprochez quoi au final à ces agents? De faire leur travail? Hummm..

Cyril Kullmann
Mais cessez donc ces reproches déplacés à nos journalistes. Car vous n’avez manifestement pas suivi les cours spéciaux de « communication » (on disait autrefois « propagande ») que tout professionnel se doit aujourd’hui de maîtriser à la perfection. Quand un tel événement se passe dans l’Empire du Bien, il s’agit d’un vulgaire contrôle de police, que l’on ne prend même pas la peine de mentionner. Quand ce même événement se produit dans l’ancien Empire du Mal (mais qui peine à se reconvertir dans le Bien, malgré une tentative héroïque sous Eltsine, héroïque vu le prix payé : près de 10 ans d'espérance de vie), on en fait tout un article, car il s’agit alors d’une une « arrestation ». A chacun son métier -) …

zob
Hé oui monsieur Avril, une autorisation est nécessaire pour accéder à toutes les zones frontalières (pogranishnie zony), avec des variantes. Tout le monde sait celà ici, bien avant de voir les panneaux..

nikora
Bonsoir Pierre,
Vous êtes un peu couillon quand même, non ? L'essentiel c'est que ça vous fera une histoire à rabacher à vos petits-enfants (à moins que vous ayez des talents de conteurs exceptionnels, ils en auront marre dès la troisième fois, ce n'est pas l'aventure du siècle)... Niveau info, ça ne fait qu'indiquer que la loi russe est normalement appliquée aux confins du pays, le titre est un peu sensasionaliste pour rien.
Puisqu'on en est aux anecdotes des zones restreintes de Russie, j'ai fait un peu pareil il y a une dizaine d'années: j'avais le droit d'aller dans la zone à accès restreint en question (dans une autre région frontalière), mais je n'avais pas mon propusk (laisser-passer) avec moi. Heureusement, l'un des soldats (des gamins armés d'AK...) m'avait vu la veille et savait donc que je travaillait bien pour une organisation dont les membres avaient accès à la zone (la restriction de l'accès en fait surtout un bon coin à champignons...). Ce qui me paraît bizarre dans votre histoire c'est que normalement les points d'accès des zones d'accès limité sont contrôlés (donc si on n'a pas le propusk, on fait demi-tour et il n'y a pas d'histoire: Vous avez coupé à travers champs en 4x4 ?

alexandre genko
Triste journaliste, est-il allé voir un psy pour se remettre de la violence de cette interpellation ? En tout cas, ce reporter ne doit pas sortir souvent de la capitale. Je lui suggère d'aller se promener à proximité d'une zone militaire aux US et de faire un comparatif sur la manière dont il sera reçu par la police locale. Cela me fait de la peine que le Figaro - qui bénéficie pourtant d'un partenariat privilégié avec un mécène russe - monte en épingle ce non évènement au terme duquel le journaliste aurait au moins pu sympathiser avec les agents et faire un vrai reportage la vie des gardes frontières. Triste France qui ânonne aujourd'hui sans subtilité ni brio le dogme américain.


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum