Réformes, nous voilà ! - Ludovic Lassauce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réformes, nous voilà ! - Ludovic Lassauce

Message  Vivre Enrussie le Sam 23 Oct 2010 - 9:35

23/10/2010 - http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/reformes-nous-voila-83311

Les protestations des irréductibles groupes de pression de gauche ont bien monopolisé les médias à défaut de réellement conquérir la sympathie des français. Pour quelle raison ? Contre une réforme qui n’en est pas réellement une.

En effet, le système des retraites reste inchangé. Juste un léger paramètre est modifié. D’ailleurs un peu comme il est indolore de revoir chaque année le plafond des IJSS de la sécurité sociale en fonction de l’inflation, il parait assez logique et raisonnable de relever l’âge de départ à la retraite en fonction de l’espérance de vie. Peut-on vraiment prétendre à une réforme des retraites ? Pas vraiment. On reste sur le principe dogmatique de la répartition, et les différences entre régime général et régimes spéciaux perdurent.

Mais cette semaine aurait dû aussi être marquée par la rencontre fondatrice à Deauville entre notre Président, la Chancelière Angela Merkel et le Président de la fédération de Russie Medvedev. Il s’agit d’une rencontre qui doit dessiner la feuille de route d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural. Il y a quelques années, j’aurais très certainement réagit sur un ton négatif, très influencé par la bashing médiatique des clichés qu’on nous sert sur la Russie, pour ses « travers » non démocratique notamment. J’ai découvert cependant ce pays à travers des voyages, les affaires et surtout récemment le programme d’échange Talleyrand-Gorchakov. J’ai été agréablement surpris et je ne peux pas m’empêcher de témoigner de mes impressions.


La Russie, en 20 ans, est sortie d’un régime socialo-communiste pour se hisser au rang d’une économie ouverte et attractive, avec une classe moyenne de plus en plus importante (représentant 68% selon une étude de la banque Troïka Dialog en Août 2010) et une économie cherchant à se diversifier d’une dépendance forte de ses matières premières. J’ai découvert un pays où les affaires ne sont pas uniquement une question de bénéfices à court terme mais où le respect et la connaissance de l’autre sont importants pour établir des partenariats durables. Ce pays à moindre échelle me rappelle étrangement Singapour. Un Etat strict est nécessaire pour installer les bases d’un Etat de droit sain et impartial, pour lutter contre la corruption et les régimes mafieux. La récente mise au placard du richissime maire de Moscou (d’ailleurs plutôt l’équivalent d’un préfet en France) en est l’exemple. Mais lorsqu’à cet Etat strict et nécessaire suit une économie d’ouverture alors l’avenir ne peut être qu’optimiste pour les Russes.


Des vraies réformes, la Russie, elle au moins, en connait. Actuellement pour moderniser son économie, par exemple, le pays composé d’une population en déclin mise beaucoup sur la jeunesse. Tout d’abord, il n’est pas rare de voir des jeunes à des postes de très hautes responsabilités dans l’administration présidentielle, comme Ministres, élus à l’Assemblée ou bien au Conseil de la Fédération. Le résultat est intéressant comme contre poids à une situation démographique en vieillissement. Cela donne une impulsion moins conservatrice et favorise la prise de risque.


Tournée vers l’avenir, la Russie mise aussi sur l’éducation. Le gouvernement a entrepris une réforme ambitieuse et refonde son système d’éducation. D’un système ultra monolithique à l’instar de notre éducation nationale, une décentralisation majeure est en cours. L’objectif est d’offrir le meilleur service aux jeunes russes et pour cela de stimuler les établissements à donner le meilleur d’eux mêmes par un système de chèque éducation. Bien d’autres exemples de modernisation pourraient être encore évoqués dans l’industrie où la volonté est de donner au PME une représentation de plus de 50% du PNB, pour l’innovation avec la création de la « Silicon Valley » Russe ou dans la santé. Il y a encore du travail à accomplir et des obstacles à franchir. L’opposition existe et agit. Un projet vital d’autoroute entre Moscou et St Petersbourg est par exemple actuellement bloqué à cause des pressions de groupes écologistes.


Alors si la Russie en 20 ans peut modifier profondément son fonctionnement et décider de laisser le socialisme qui s’est effondré derrière elle, la France peut-elle en cette période de contestation remettre en question son modèle socialiste d’après guerre qui lui aussi aujourd’hui est en bout de course ? Finalement la Russie, avec laquelle nous avons des liens historiques et une certaine confiance, pourrait peut être devenir notre modèle à suivre pour entrer dans la voie de la modernisation sociale et économique.


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum