La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Message  Vivre Enrussie le Mer 4 Aoû 2010 - 9:19

03/08/2010 - http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/030810/la-tragedie-russe-des-jardins-ou-brulent-les-provisions-de-lhiv

Il y a les morts, probablement déjà plusieurs centaines contrairement aux informations officielles d’un ministère des Situations d’Urgence qui ne fera jamais le compte des victimes, il y a des centaines de milliers d’hectares en feu ou brûlés, il y a plusieurs centaines d’ouvriers forestiers chinois engloutis parce qu’encerclés dans les flammes de la Sibérie non loin de l’Amour, il y a des dizaines de milliers de maisons réduites en cendres, il y a la fumée qui, comme dans les années 70 et dans les années 80, envahit lentement le métro de Moscou et d’autres grandes villes... Mais il y a surtout la catastrophe alimentaire qui s’annonce. Non pas celle du blé ou autres céréales à cause de la canicule, non pas celles de l’alimentation des Nouveaux Riches de la capitale, mais celle générées par des dizaines (centaines ?) de milliers de jardins ravagés par le feu. Ces jardins qui, autour de la capitale, dans les campagnes de l’Occident russe comme en Sibérie, permettent à des millions de Russes, notamment les retraités, les paysans, les chômeurs et les fonctionnaires à peine payés, de ne pas mourir de faim pendant l’hiver. La Russie est couverte de ces jardins de subsistance et de nécessité. Les « sadov », qui sous le régime soviétique constituaient un moyen d’améliorer la vie ordinaire pour les plus chanceux, ceux auxquels l’entreprise ou l’administration attribuaient un petit lopin de terre, font désormais partie de la survie d’une partie majoritaire de la population. Un seul exemple : 80 % de la consommation des pommes de terre de l’espace rural russe et des périphéries des villes, sont fournies par ces espaces qui permettent aux Russes de ne pas succomber au désespoir et à la malnutrition. Sont parties en fumée, avec leurs cabanes de bric et de broc, des centaines de milliers d’hectares de framboisiers, de patates, des choux, de tomates et de concombres (malossol, une fois dans la saumure). Et tous ces fruits et légumes qui se consomment l’été mais dont on peut faire des provisions pour mieux passer l’hiver. Avec les baies sauvages et les champignons que la canicule et les incendies auront détruit ou empêché de pousser.
De partout, y compris d’amis scientifiques survivant avec leurs jardins dans ce qui reste d’Akademgorodok, la cité des scientifiques installée en Sibérie, me parviennent des appels désespérés m’informant de cette situation catastrophique qui pèsera sur le prochain hiver. Un ami d’Irkoutsk m’expliquait hier que toute sa provision de poissons séchés pour l’hiver (des omouls pêchés illégalement dans le Baïkal) venait d’y passer avec son champ de tomates. La mauvaise saison sera longue, qu’elle soit rude ou non. Il y aura la situation alimentaire du pays, l’impossibilité de nourrir les animaux dans un pays qui ne sait plus cultiver et où les friches s’accroissent chaque année, mais il y aura aussi la famine ordinaire de ceux qui n’ont que quelques centaines de mètres carrés pour faire face à la crise et à la pauvreté qui dure depuis bientôt 20 ans, tandis que la classe urbaine des « de plus en plus riche » oublie le peuple qui s’appauvrit. Au point que, malnutrition, santé publique en ruine et vodkas conjuguées, la Russie est la seule nation industrialisée du monde dont la population diminue régulièrement. Au point que les scénarios pessimistes des Nations Unies annoncent 120 à 130 millions de Russes pour les années 50 alors qu’ils étaient 149 millions en 1991. Déjà à peine 140 millions. Un pays qui vend ses richesses brutes sans en faire profiter la population et sans équiper le pays et où les naissances ne compensent plus les décès depuis des années.
Pour comprendre aussi la violence des incendies qui dévore une bonne part de ce pays de 17 millions de kilomètres carrés dans lequel la circulation des denrées est au point mort depuis des années, il faut mesurer la vétusté des équipements de la lutte contre les incendies avec des camions dont les plus récents datent de l’époque soviétique, conduits par des pompiers mal payés ou ne touchant qu’occasionnellement leurs salaires. Des pompiers qui, comme les soldats aussi peu équipés et aussi peu motivés, ne peuvent rien contre la façon dont se propagent les incendies dans les forêts russes : le feu prend dans la tourbe sèche, se propage rapidement sous terre et ressort brusquement jusqu’à plusieurs kilomètres plus loin, embrasant d’autres arbres, encerclant les hommes et les villages. Certains feux de tourbe passent même sous le lit des cours d’eau, sous les villes ou sous les villages en surgissant entre les maisons, dans les jardins et même sous une école prés de Voronej et sous une usine dans les environs d’Irkoutsk.
Quand les deux de forêts et de steppes se seront apaisés d’eux-mêmes et non pas grâce aux secours impuissants, restera une forme particulière de famine que l’on pourrait croire réservée aux pays du sud. En réduisant en cendres leurs jardins, les incendies de la Russie condamnent les plus pauvres des habitants de ce pays à un terrible hiver que leur Etat corrompu n’aura ni l’envie ni les moyens d’adoucir, quelles que soient les imprécations du Tsar Poutine.

Le sujet de base "les jardins" est intéressant mais l'article n'est qu'une suite de poncifs et de désinformation sur la Russie.


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Moscou brûle-t-elle ? Chronique d'un désastre russe

Message  Vivre Enrussie le Lun 9 Aoû 2010 - 21:25

06/08/2010 - http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/060810/moscou-brule-t-elle-chronique-dun-desastre-russe
Toujours le même ton dans les articles de Claude Marie Vadrot.
A noter les commentaires de "bd+":

Bonjour,
Merci d'en parler car il est affligeant, navrant et scandaleux que les grands networks européens ou français soient si muets !
Je comprends votre colère mais par pitié ne sombrez pas dans les amalgames faciles et ne perdez pas votre objectivité.
La Russie a connu un capitalisme sauvage en se libéralisant où tous les prédateurs : multinationales et mafias ont tenté de mettre la main sur la Russie. C'est pourquoi la démocratie a tend de mal à se développer et s'intaller.
Le pays n'a eu d'autres choix que de pratiquer une politique dure pour commencer à faire le ménage.
En de pareilles circonstances, la France, la Grèce, l'Espagne ou encore l'état de Californie qui ont connu des feux de forêt, ont eu les plus grandes difficultés à les maîtriser ainsi que communiquer et informer correctement.
Russia Today couvre assez bien ces feux de forêt, à voir ici.
Mais je recommande de multiplier ses sources d'information.
Bien à vous.
07/08/2010 13:04Par ~bd+~


Bonjour,
@Claude-Marie Vadrot,
Afin de dissiper tous malentendus entre nous, je tiens à vous signaler que je ne défends absolument pas le système russe actuel. Je fais parti de ceux qui dénoncent les atteintes aux droits fondamentaux, à la liberté d'expression tout comme vous. Mais je prends du champ et constate que le régime actuel est un mal nécessaire dans l'évolution et la transformation de la Russie avant de devenir peut-être une démocratie.
Je ne vous l'apprends pas la corruption est un symptôme de l'échec de la gouvernance et n'est pas monolithique. La corruption est administrative et à grande échelle d'origine étrangère face à une corruption nationale.
La difficulté pour la Russie réside dans le fait que ce n'est pas une nation mais un groupe de nations où les différences culturelles, linguistiques, géographiques sont diverses et inégales donc mener une unité d'action est un défi majeur et d'une difficulté extrême.
Pour conclure, je n'ai pas une vision binaire des choses ou machiavélique de la Russie. Ma vision est toujours nuancée.
Bien à vous.
09/08/2010 16:32Par ~bd+~

Je rappelle à tout hasard que Rossia Today est une simple émanation des l'agence Ria Novosti qui est financée par le gouvernement russe. Tout comme elle était financée, sous le même nom, par le gouvernement soviétique...
07/08/2010 16:22Par Claude-Marie Vadrot

@Claude-Marie Vadrot,
N'y voyez aucunes malices de ma part, mais je ne comprends pas sincèrement votre suspicion envers Russia Today dans le cas présent. Sachant que dans cette catastrophe des feux de forêt qui dévastent tout le pays les informations et reportages diffusés et relayés par Russia Today sont plutôt objectifs et réalistes. Faites-vous votre propre opinion en consultant le lien que j'ai indiqué dans mon post précédent et regardez les vidéos. Les journalistes y font leur travail et témoignent de l'ampleur de la catastrophe sans détours ni ménagements. Les images sont dures parfois. Les journalistes parlent de *wasteland* soit de zones dévastées entièrement détruites par le feu. Les témoignages du peuple russe en zones rurales et urbaines sont très explicites.
Bref je ne comprends pas votre défiance ici.
Corrigez-moi si je me trompe mais si je suis vos à priori alors je ne devrais pas faire confiance à Russia Today. Quid alors des autres grandes chaînes gouvernementales comme Al Jazeerah, BBC World, CNN, France24, etcetera.
Bien à vous.
09/08/2010 16:54Par ~bd+~

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Russie plonge en enfer poussée par ses dirigeants corrompus et ses popes

Message  Vivre Enrussie le Lun 9 Aoû 2010 - 21:41

09/08/2010 - http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/090810/la-russie-plonge-en-enfer-poussee-par-ses-dirigeants-corrompus-

La série continue...

Je ne donne pas de leçons: j'évoque des réalités concernant la Russie. Un point, c'est tout.
Et je ne tiens pas à être comparé à Glucksman qui n'aura passé que quelques semaines (au mieux) de son existence en Russie alors que j'y ai passé (et y passe encore) des années comme journaliste.
09/08/2010 16:12Par Claude-Marie Vadrot

Un copain de Pierre Avril?

En attendant les incendies lui permettent d'écrire des brûlots sur la Russie...

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tartuffe

Message  Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 22:41

Malheureusement, la France est pleine de Tartuffes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Message  Vivre Enrussie le Lun 9 Aoû 2010 - 23:05

Olivia Kroth a écrit:Malheureusement, la France est pleine de Tartuffes.

Dans son premier "article" l'auteur parle de "plusieurs centaines d’ouvriers forestiers chinois engloutis parce qu’encerclés dans les flammes... "

Quelle est la source?

Roman Abramovitch qui s’est fait élire gouverneur, en distribuant des billets de 100 dollars, de la Province de Tchoukotka (Sibérie Orientale) où il ne met jamais les pieds
Cela ne fait juste que 2 ans qu'il n'est plus gouverneur...
http://www.chukotka.org/en/authority/gubernator/

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

claude-marie

Message  Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 23:23

Claude - Marie n'est pas un journaliste mais un fantaisiste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Message  Vivre Enrussie le Mer 11 Aoû 2010 - 7:45

Olivia Kroth a écrit:Claude - Marie n'est pas un journaliste mais un fantaisiste.


...
- La classe moyenne qui se formait dans les années 90 ne s'est pas remise de la catastrophe bancaire de 1998.
- Moscou représente 75 à 80 % de la richesse du pays.
- Je connais une petite ville (Pereslav) au nord de Moscou (80 kms) qui me sert de "baromètre" et où, par exemple, l'eau courante n'est toujours pas dans toute les maisons.
- L'appareil statistique russe est toujours aussi fiable...que du temps de l'URSS
- Le systéme de santé (suf pour ceux qui ont de l'argent) est en ruines et pratiquement plus du tout gratuit.
- Le chomage est évalué à 20 % mais le chiffre est aléatoire

Voila, désolé de la brièveté de ces réponses.
10/08/2010 12:51Par Claude-Marie Vadrot

"La classe moyenne qui se formait dans les années 90 ne s'est pas remise de la catastrophe bancaire de 1998."
Auchan, Ikea et Renault sont des ONG qui donnent gratuitement leurs produits...

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Message  Vivre Enrussie le Mer 11 Aoû 2010 - 7:51

"la Russie n'est pas une démocratie" !
Pourquoi profiter de ce drame pour encore stigmatiser ce pays ? pourquoi cette outrance? Je crois lire Glucksman et BHL...
> Les incendies qui ravagent le territoire russe sont un drame, qui témoignent de certains choix politiques c'est vrai, mais que dire du traitement de la Marée noire aux USA et ailleurs, des tsunami ou des séismes en Asie etc... des drames à notre petite échelle comme Xynthia...
Partout la corruption des gouvernements n'a pas mis en priorité la sauvegarde du territoire et la vie du peuple !
> Aidons et respectons ce peuple qui n'a vraiment pas besoin de ce type de regard en ce moment ! Les apports, les soutiens de la France en ce moment terrible sont grotesques, de même ceux des autres pays. Où est l'Europe ?...
Quelle jouissance de voir ce pays différent des autres en grande difficulté !
Leurs dirigeants sont-ils pires que les autres dirigeants "néo-libéraux" ? que ceux qui gouvernent les USA ? la Chine? Israél? l'Inde? les Emirats ? l'Europe ?....l'Afrique ? Quel pays peut se targuer aujourd'hui d'être une démocratie (au sens naïf du terme d'ailleurs) ? avec une presse libre, un équilibre des richesses, une jeunesse respectée, un vrai intérêt pour l'art et non une marchandisation, des personnes âgées non malmenées.? ..
Pourquoi aucun article de ce type sur les pays cités plus haut ! outre la corruption des dirigeants, les peuples sont devenus médiocres...et sans élan.
La corruption en Russie existe c'est vrai et il s'agit d'un problème international, l' ennemi c'est le "capitalisme" financier aujourd'hui...les médiocres et cupides nantis gavés font la loi partout et ravagent le monde. Ici et là les abus, les destructions prennent des formes différentes, partout le gens sont spoliés plus ou moins différemment en fonction de leurs acquis, de leur histoire.
La Russie est avant tout un "état d'esprit". Les russes n'attendent pas grand chose de leur Etat, ils ne se font que peu d'illusion, ce n'est pas un peuple d'assistés...Ils aiment avant tout la vie et ses mystères, ils ont de l'espérance. Ce peuple quelque soit le niveau d'instruction fait montre d' un vrai goût de la beauté, de la littérature (le pays où on lit le plus), de la musique, de l'art. Un goût de la France et de sa culture qui leur est en fait très proche.
Contrairement aux pays occidentaux riches et célèbres, l'art cela n'est pas encore marchandisé des valeurs et une morale persistent. Les russes aiment la vie, ils sont solidaires de leurs "vieux", ils aiment la femme, la mère; ils aiment leur nature et les animaux. Les jeunes ont encore un respect pour leur famille et les niveaux d'instruction des classes moyennes est supérieur à nos pays européens, les jeunes de plus de 20 ans, ils parlent souvent plusieurs langues, dont le français, ils ont une énergie folle, voyagent beaucoup et sont ouverts à la vie internationale et ne sont pas encore américanisés ....quant à la religion elle aide les petites gens et sert le pouvoir comme hélas encore partout!
Vous dites aimer la Russie ? mais laquelle celle de vos fantasmes sans doute !

10/08/2010 10:10Par LOUISIANE

Je ne stigamatise pas la Russie, je dénonce, avec des faits, ses responsables politiques et son systéme économique. J'ai trop de liens avec ce peuple, trop d'amis dans ce pays pour stigmatiser (tous) les Russes pour leur en vouloir. Mais ils me déçoivent souvent et aussi souvent que l'Occident les a trompé ou déçu.
10/08/2010 10:22Par Claude-Marie Vadrot

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tragédie russe des jardins où brûlent les provisions de l'hiver - Claude-Marie Vadrot

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum