"Désillusions russes" - Marie Jego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Désillusions russes" - Marie Jego

Message  Vivre Enrussie le Jeu 20 Mai 2010 - 20:15

19/05/2010 - http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/05/19/desillusions-russes-dirige-par-gilles-favarel-garrigues-et-kathy-rousselet_1353993_3260.html

Rédigé par trente chercheurs et spécialistes reconnus de la Russie contemporaine, cet ouvrage collectif édité en partenariat avec le Centre d'études et de recherches internationales (CERI) éclaire les éternels débats autour de ce pays vaste et complexe. Ce recueil constitue un état des lieux assez complet des bouleversements survenus à marche forcée depuis la fin de l'URSS, en 1991.

Hormis quelques rappels - la difficile transition économique, la tentation autoritaire, le désarroi identitaire, la démographie à la peine -, le livre entraîne le lecteur sur des sentiers fort peu battus : le nationalisme, l'héritage du soviétisme, le sport, la culture et même la blague.

Le saviez-vous : véritable outil de dérision populaire à l'époque soviétique, l'histoire drôle politique colportée de bouche à oreille est tombée en désuétude avec la disparition de la censure à la fin des années 1980. La raillerie politique s'est alors échappée des cuisines enfumées pour entrer dans la sphère publique, à la télévision notamment.
La plus mordante des émissions satyriques était "Koukly" ("les marionnettes"), animée, depuis 1995, sur la chaîne de télévision NTV, par le chroniqueur politique et humoriste Viktor Chenderovitch. Quand Vladimir Poutine succède à Boris Eltsine à la tête du pays, en 2000, la Russie ne rit plus. Le Kremlin commence par exiger le retrait de la marionnette du nouveau président, lequel, "passé KGBiste oblige", est représenté "avec un long nez et de grandes oreilles", et finit par prendre le contrôle de la chaîne.
Ce tour de vis va entraîner la réapparition des blagues politiques, explique la chercheuse Amandine Regamey, sur les sites Internet (www.mandat.ru, www.umorist.ru) et sur les blogs libérés de la censure.
C'est essentiellement par le samizdat que la philosophie politique des démocraties occidentales s'est fait connaître des élites soviétiques.
Contrairement à une idée reçue, il ne diffusait pas en priorité des écrits dissidents mais aussi "des manuels de yoga, des recettes pour des cures d'amaigrissement ou des livres sur le bouddhisme" et des élucubrations sur les propriétés mystiques du triangle des Bermudes, sans oublier les ovnis et les extraterrestres qui étaient dévorés avec la même délectation.
Ce mode de circulation des idées va durablement marquer la Russie postsoviétique : "L'absence de nécessité de défendre publiquement ses prises de position va favoriser dans la dissidence et dans les milieux perméables au samizdat, l'à-peu-près, les raisonnements boiteux, les affirmations sans preuves", écrit ainsi Alexis Berelowitch. Le débat public, la controverse, la vérification des idées avancées ont du mal à s'imposer. "La Russie va arriver à l'époque des réformes sans aucun bagage théorique, ni politique ni économique", avec pour seule conviction l'idée qu'il suffisait "de se débarrasser du régime en place". La désillusion était assurée.
Cherchant à combler le vide laissé par la disparition de l'idéologie communiste, le Kremlin mise désormais sur un nationalisme conservateur ressorti des malles de l'Histoire. Le célèbre triptyque "Autocratie, nationalité, orthodoxie", formulé, au XIXe siècle, sous le tsar Nicolas Ier, a retrouvé droit de cité, note la chercheuse Marlène Laruelle. Le patriotisme conservateur est devenu le nouveau viatique de cette Russie coincée entre la nostalgie du passé et la soif de modernisation.


Avez vu lu un article de Marie ou elle parle de KVN? de Comedy Club? de Nasha Russia? du contenu des series qui passent a la television russe?

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum