"Médias, les putes de l’information" - AgoraVox, Hengxi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Médias, les putes de l’information" - AgoraVox, Hengxi

Message  Vivre Enrussie le Lun 7 Déc 2009 - 15:21

07/12 - http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/medias-les-putes-de-l-information-66276
On lisait autrefois un journal, participatif ou non, en fonction de la notoriété ou de la qualité des écrits des personnes qui le faisait vivre, et l’on était pratiquement sûr d’en avoir pour son argent ou pour le temps passé ; aujourd’hui le but est d’attirer la plus grande clientèle possible sous les néons des encarts publicitaires, remplaçant dans le cas présent ceux des hôtels où pratiquent leurs consœurs du trottoir, en flouant le client par des annonces aguichantes, prélude à une promesse de plaisir ou d’information.
Peu importe que le chaland reparte sur sa faim, le renouvellement mécanique des lecteurs est là pour remédier à ce manque de qualité plus ou moins voulue par les patrons de presse, qui ont de plus trouvé un moyen particulièrement efficace de palier à la saveur insipide de certains articles.
...
Si dans les faits la presse régionale se porte financièrement mieux que sa grande sœur, c’est pour la simple raison que celle-ci relate en priorité la vie quotidienne et non les élucubrations faussement journalistiques de quelques plumes en mal d’existentialité. Cette presse est majoritairement lue par des personnes qui font bien souvent partie de ce que l’on appelle la majorité silencieuse, et dont vous ne trouverez que rarement les écrits dans certaines rues sombres de l’information-spectacle.
...
S’il existe aujourd’hui un abîme entre le peuple et sa classe politique, un gouffre s’est créé entre la presse et ceux qui n’ont pas la chance, ou pas l’envie d’être assimilée à une classe intellectuelle dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. Si cette classe autojugée comme plus évoluée se trouve aujourd’hui désavouée comme sa consœur politique, elle ne peut que s’en prendre à elle-même ayant trop fait la pute tout en prenant de faux airs de vierge effarouchée.
La presse n’en est plus au stade de la maladie, mais bien de la phase terminale, et ce, par une forme se syphilis consistant à ne se fréquenter qu’entre personnes de la même classe, attirant toutefois à elle les parvenus et autres nouveaux-riches de l’information.


Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum