Liberte des journalistes??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liberte des journalistes??

Message  Vivre Enrussie le Sam 27 Juin 2009 - 10:13

A lire ce rapport publie le 25 juin par RSF, je suis pas certain de la liberte des journalistes "occidentaux":
http://www.rsf.org/IMG/pdf/rapport-FR-BD.pdf


extraits:
Et la presse étrangère ?
Ramzan Kadyrov : Ceux qui viennent ici disent rarement la vérité. Ils viennent souvent sur ordre pour critiquer
la Tchétchénie et me critiquer. Depuis la guerre, nous avons beaucoup fait. Mais rares sont ceux qui le disent.
Qu’est-ce qu’un bon journaliste ?
Ramzan Kadyrov : Un journaliste qui dit la vérité.
---------------------------------------------------------
Quant au traitement réservé à la Tchétchénie par
la presse internationale, il soulève les critiques de
tous les représentants du pouvoir rencontrés.
Pour eux, les journalistes étrangers s'ingénient à
dépeindre une situation exagérément noire
et
négligent systématiquement de reconnaître les
points positifs de la politique actuelle et les réalisations
du gouvernement.
...
Ainsi, l’ancien
responsable du service de presse de Ramzan
Kadyrov affirme “ne pas reconnaître la région où
[il] vit dans les articles publiés dans la presse
étrangère”.

Quand au classement mondial sur la liberte de la presse, la Russie est 141e sur 173, j'aimerais bien voir une etude comparative avec quelques pays situes "avant", nombre de journaux, de chaines de TV, contenu des articles, des reportages, journaux gratuits, acces a internet et information disponible...

Comme le dit "Katia" sur le blog de Fabrice Node Langlois:
"Mais ce qui nous etonne c'est l'etroitesse de l'information sur notre pays transmise aux lecteurs occidentaux par votre presse."

Vivre Enrussie
Admin

Localisation : Russie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

De la misère en milieu journalistique

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 2:11

Par un ancien journaliste du trés sérieux journal français de référence, à lire ici, sur le bidonnage d'un reportage fait dans le cadre d'un concours de Paris-Match ...

[...]Pour avoir quelque peu fréquenté ces milieux, je puis témoigner que personne n’est dupe de ces “reportages” de la presse écrite ou audiovisuelle dont le caractère sensationnel n’a d’égal que le rapport très lointain qu’ils entretiennent avec la réalité. Les exemples de falsifications patentes qui parviennent jusqu’à la publication ou la diffusion, et dont on apprend par la suite la vraie nature sont suffisamment nombreux pour le prouver. Comme ce documentaire télé sur les trafics d’organes, en l’occurrence des yeux volés à des enfants sud-américains, qui reçut le prix Albert Londres en 1995 et où les pauvres petits, examinés par des spécialistes français, se révélèrent aveugles à cause d’une maladie infantile. La “bidonneuse” conserva son prix et poursuivit une carrière brillante et prolifique dans le monde du documentaire de télévision. Cette dérive ne concerne pas que la presse dite “de caniveau”. J’ai souvenir d’une page entière du Monde consacrée, au début des années 2000, à une bouleversifiante histoire d’espions du Mossad infiltrés aux Etats-Unis sous couvert de venir étudier les beaux-arts. Ces faux étudiants mais vrais espions étaient supposés avoir eu vent des préparatifs de l’attentat du 11 septembre et conservé par devers eux ces précieuses informations. Cette “meyssannerie” passa sans encombre tous les filtres mis en place par le “quotidien de référence” et reçut in fine le bon à tirer d’un grand moraliste de la profession, l’excellent Edwy Plenel. Jamais le journal ne présenta les moindres excuses à ses lecteurs et l’auteur de ce morceau d’anthologie forgeronne poursuit une brillante carrière au sein de la rédaction du Monde.

Ceux qui affirmeront que jamais, au grand jamais, de telles pratiques ne se sont produites dans l’organe de presse dont ils ont la responsabilité sont soit des imbéciles, soit des menteurs. La vérité est que les histoires bidonnées sont mille fois plus excitantes, donc vendeuses, que la complexe et triste vérité et que la loi non écrite du milieu veut qu’un bidonnage qui ne trahit pas trop la réalité en lui donnant le surcroît de peps dont elle manque est tout à fait moralement acceptable.

C’est ce qu’ont découvert tous seuls, comme des grands, les jeunes Chauvin et Hubert. Ils pourront se consoler d’avoir perdu, avec panache, les 5000 € qui auraient pu ensoleiller leurs vacances, en sollicitant un stage au bureau de Jérusalem de France 2, où ils seront, j’en suis certain, accueillis à bras ouverts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum